Au-delà de l’esthétique, les bénéfices du henné pour le bien-être

Depuis des siècles, le henné est utilisé au Mali comme produit de beauté. Au-delà de ses vertus esthétiques, la poudre verdâtre possède d’autres bénéfices pour la santé et le bien-être.

 

Au Mali, le henné occupe une place de choix dans le panier des jeunes dames. Il figure dans la gamme de produits de beauté prisés, et résiste à la concurrence d’accessoires de charme qui inondent le marché local. L’usage du henné se transmet de génération en génération. Le colorant à base de plante végétale sert, entre autres, à enduire les pieds, les mains et à teindre les cheveux.

Outre ces propriétés esthétiques, le henné possède également des vertus thérapeutiques. Pour Mamadou, tatoueur au grand marché de Bamako, le henné soigne : « Je fais deux types de tatouage avec du “indou-diabi“ (le colorant moderne) et le henné. J’ai remarqué que mes clientes qui préfèrent le henné naturel ont des pieds plus lisses. » La poudre de henné est, par ailleurs, utilisée pour guérir des blessures, brûlures ou contre des poux, selon le jeune homme.

« Contre les affections cutanées »

Assa Coulibaly, une sexagénaire habitant le quartier populaire de Sabalibougou, en commune V du district de Bamako, connait bien les multiples vertus de ce produit. Dans son grand vestibule, elle accueille plusieurs admiratrices du henné. « J’utilise ce produit pour plusieurs choses. C’est un anti-poux, il est beaucoup utilisé contre les affections cutanées. J’ai vu beaucoup de femmes l’utiliser pour faire pousser les cheveux. Certaines femmes l’utilisent aussi pour bronzer », explique la veille dame.

Cependant, la valeur esthétique du henné a transcendé les âges. Ce colorant naturel se modernise au fil du temps. Son application fait l’objet d’ingéniosité, alternant tradition et modernité pour donner un éclat particulier aux adeptes. Le traditionnel « goudron », procédé consistant à badigeonner les paumes des mains et des pieds, hérité de nos grands-mères, est remplacé par de belles décorations forgeant l’admiration.

En plus d’être un legs, le henné compte encore beaucoup dans l’armada de séduction des femmes maliennes.« Ce produit complète mon maquillage. Quand je l’applique, je me sens plus attirante. Au moins une fois par mois, je l’applique et écris le nom de mon mari dans la paume de la main », témoigne Mariam, qui perpétue ce culte de la beauté avec beaucoup de fierté.

« Chef-d’œuvre magnifique »

Les hommes semblent bien apprécier ce produit de beauté, surtout quand leur patronyme figure dans la paume de la main.« Ma femme est encore plus belle à mes yeux,  quand elle se tatoue les pieds et les mains. J’aime contempler ce chef-d’œuvre magnifique », m’a confié un ami.

En effet, au Mali, il est rare de voir une nouvelle mariée qui n’a pas les mains et les pieds recouverts de henné. C’est un supplément d’élégance dit-on. Aussi, à l’approche des fêtes, les salons de beauté réservés exclusivement à l’application du henné sont pris d’assaut. Il est indéniable que le henné possède bien de miracles tant esthétique que thérapeutiques. Quelle que soit la raison de son utilisation, le henné garde une place importante dans nos familles. Il n’est pas encore prêt à quitter le panier des nouvelles mariées.

Source : Benbere

Vous allez aimer lire ces articles

COCEM : retraite stratégique de capitalisation de l’observation des élections législatives 2020

Constitution et Charte de la transition : UNE POLYGAMIE À LA MALIENNE | Une petite histoire pour comprendre l’architecture juridique et institutionnelle du Mali actuel

« Goumin » : une mélancolie dévastatrice

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct