Malijet.co

Aux commandes du Commissariat de police du 8eme arrondissement de Bamako : Mamadou Bamba «demande à la population d’être correcte»

Aux commandes du Commissariat de police du 8eme arrondissement de Bamako, le commissaire principal Mamadou Bamba «demande à la population d’être correcte».

Arrivé à la tête depuis 2017, le commissaire principal Mamadou BAMBA et ses hommes sont en train de mettre tout leur savoir-faire pour le bonheur des paisibles citoyens. Pour cela, ils ont renforcé la surveillance autour de ces différents quartiers à travers des rondes, des patrouilles et voire même des descentes de police avec l’appui d’unités spécialisées. Aussi, ils entendent créer un climat de confiance entre la population, en cultivant un esprit de patriotisme et amener la population au civisme. Aux dires des responsables du 8ème arrondissement, leur secteur connait de grand banditisme. A cela s’ajoute des cas des Coups et Blessure Volontaire (CBV), infanticide, meurtre, braquage et des petits larcins (consommateur de chanvre indien) qui sont fréquents. Le commissariat du 8ème arrondissement, avec ses quarantaines d’agents qui sont repartis entre les sections : Administrative (Carte d’Identité), Police Judiciaire (Brigade de Recherche), Voie Publique, Délégation Judiciaire, Renseignements Généraux, mouille le maillot aujourd’hui, pour seul objectif d’assurer la sécurité de la population de la Commune lll.

« Notre commissariat entretient de bonne collaboration avec la population. Celle-ci nous appuie beaucoup en fournissant des informations et renseignements qui nous permettent de bien mener notre mission de protection des personnes et des biens », a dit le commissaire principal Mamadou BAMBA, commissaire en charge du 8ème arrondissement. De 2017 à nos jours le commissariat a posé beaucoup d’actes, qui rentrent dans le cadre de la sécurité des personnes et leurs biens précisément des cas de braquage, de vol, de délinquance et de nombreuses saisies de produits stupéfiants.

La vision du principal Bamba est de doter son commissariat d’une nouvelle vie, de travail, de respect de la légalité et d’inclure la cohésion entre les policiers et les différentes couches sociales de Koulouba. Il a assuré que tous les documents administratifs livrés par le commissariat de Koulouba se font dans la règle de l’art et en toute légalité.

En ce qui concerne les difficultés, le commissaire principal Mamadou BAMBA dira qu’ils ont un problème de local (bureau) et de moyens matériels et humains. « Nous avons reçu beaucoup aides de la part de nos autorités et les partenaires mais beaucoup reste à faire » a-t-il martelé.

Selon le premier responsable du 8ème arrondissement, toutes les tracasseries policières ont pour origine l’incivisme de certains usagers. « Donc respectons nos lois et règlements pour le bien être de tout le monde. Je demande à la population d’être correcte. Que chacun s’acquitte de ses devoirs avant de réclamer ses droits » a-t-il déclaré.

Créé en 1981, avec comme premier responsable l’Inspecteur de police Issaka Sow, le commissariat du 8ème arrondissement est situé à Koulouba et couvre 4 quartiers qui sont : Point-G, Sokonafing, Centre Émetteur, Micoungo. Avec une superficie de 174.367 km2 et une population de 188.083 habitants majoritairement composées de Bambaras, Sarakolés, malinkés et kassonkés, le secteur du 8ème arrondissement comporte des administrations telles que: le palais présidentiel, des marchés, des pharmacies, des lieux de culte, des lieux de loisir, des bars et restaurants…

Koulouba.com Avec CCPN

Vous allez aimer lire ces articles

Prolifération des Armes légères et de petits calibres au Mali : Le CNLPAL et le GRIP s’organisent pour l’application du Traité sur le Commerce des Armes (TCA)

Festival Planète A : la 3éme édition aura lieu du 28 et 29 févier

Tidiane Togola, Ingenieur, CEO TUWINDI: “Comment savoir si vous êtes sur écoute! »

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct