Baco-Djicoroni : LANCEMENT DES TRAVAUX D’AMÉNAGEMENT DE L’ESPACE VERT SUR L’ÎLOT 108

Ce projet, financé par la Banque mondiale à plus de 50 millions de Fcfa, s’inscrit dans le cadre du Programme d’appui aux communes urbaines (PACUM).

 

Une ville moderne, viable et fiable doit respirer, en offrant des services urbains efficaces et durables à ses habitants. Dans cette optique d’amélioration du cadre de vie des populations de Bamako, ont été lancées, le 28 novembre 2018 sur le terrain bélier de Lafiabougou, les opérations de sécurisation et de valorisation des espaces publics du district de Bamako. Réalisées avec l’appui de la Banque mondiale, ces actions ont permis le recensement de plus de 2.000 espaces à aménager dans la capitale. C’est dans le cadre de ce projet que le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme a procédé, hier au bord du fleuve Niger, au lancement officiel des travaux d’aménagement de l’espace vert sur l’îlot 108 à Baco-Djikoroni, en commune V du district de Bamako. Mohamed Moustapha Sidibé était, à cette occasion, accompagné de sa collègue de l’Environnement et du Développement durable, Mme Keïta Aïda M’Bo.
Financé entièrement par la Banque mondiale, à travers le Fonds l’association internationale de développement (IDA), le projet d’aménagement de l’espace vert sur l’îlot 108 à Baco-Djicoroni s’inscrit dans le cadre du Programme d’appui aux communes urbaines (PACUM). Son coût global est estimé à 50,911 millions de Fcfa. Cette somme servira à la construction de la clôture et des portes d’entrée de l’espace vert, à l’installation de chaînes bétonnées, au pavage des allées, à la plantation d’arbustes, au gazonnage de certaines parties, a énuméré le chef de la Cellule de suivi de la Politique nationale de la ville (CS-PONAV). Ntji dit Abdramane Diawara a précisé que les travaux seront réalisés par l’entreprise SOGECOM Mali. «Des projets comme celui-ci sont essentiels car ils contribuent à améliorer les conditions de vie des habitants, à renforcer la mixité sociale et fonctionnelle des quartiers. Cette réalisation permettra sans nul doute à l’îlot 108 de devenir un lieu de rencontres, d’échanges, un lieu de vie où les habitants du quartier comme du reste de la ville pourront se retrouver », a commenté le ministre Sidibé qui a réitéré, au nom du gouvernement, ses sincères remerciements à la Banque mondiale pour ses soutiens multiformes au Mali, en vue de son développement durable et harmonieux.
Abondant dans le même sens, Djibril Baba Tabouré a rappelé que cette réalisation est le résultat de 10 ans de combat de l’Association des riverains de Baco-djicoroni pour la préservation de cet espace de 12.000 m2 contre les prédateurs fonciers. « Il sera pour nous (jeunes comme vieux) un espace de détente, de pratiques d’exercices physiques », a ajouté M. Tabouré.
De son côté, le maire chargé de l’environnement et de l’assainissement, Adama Konaté, a souhaité que «ce projet soit la porte d’entrée » du PACUM dans sa commune. Au nom de la chefferie traditionnelle, Drissa Diakité s’est dit heureux et fier de voir la concrétisation de ce projet qui profitera, selon lui, à tout le monde.

Cheick M. TRAORé

L’Essor

Vous allez aimer lire ces articles

MAMADOU SINSY TENTE DE CONTRE-ATTAQUER DADIE SANKARE AU CNPM : EST-CE PARTI POUR UNE BATAILLE JUDICIAIRE INTERMINABLE ?

Insécurité alimentaire et crise nutritionnelle au Centre Sahel : Des agences des Nations-Unies appellent à l’assistance aux plus vulnérables

Briser le blocus de Farabougou: Allo ! mon Colonel. Qu’est-ce qui cloche alors ?

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct