Malijet.co

Blogueurs et ministère de l’Économie numérique et de la prospective : De belles initiatives en vue

Jeudi 13 juin 2019, le siège de Benbere a servi de cadre à une rencontre entre les deux associations de blogueurs du Mali (Doniblog et Association des Blogueurs du Mali) et la ministre de l’Économie numérique et de la prospective, Kamissa Camara. Objectif de la rencontre : échanger sur les défis à relever dans le domaine du numérique au Mali.

Pour la première fois, un ministère part à la rencontre des blogueurs du Mali. Kamissa Camara, accompagnée d’une forte délégation, a rendu une visite de courtoisie aux deux associations de blogueurs du Mali, Doniblog et ABM. La rencontre a eu lieu au siège de Benbere, une plateforme pilotée par Doniblog.

À cette occasion, les deux associations ont présenté les grandes activités qu’elles ont eu à réaliser depuis leur création. C’est dans ce cadre que Issoufi Dicko, président de l’ABM, a précisé que son association a travaillé sur des projets avec le ministère de la Justice, l’Ambassade des États-Unis, de la Suède, de l’UNICEF, d’ONU Femmes, des associations de jeunes de plusieurs régions du Mali, etc. À ses dires, pour une démocratie numérique, l’ABM a travaillé avec le réseau Africtiviste, précise Dicko.

À son tour, Abdoulaye Guindo, président de Doniblog, a présenté les grands travaux accomplis par Doniblog qui pilote Benbere. Des activités dans le cadre de la stabilisation du pays, des droits des femmes, de la liberté d’expression, etc.

À sa prise de parole, Kamissa Camara, ministre de l’Économie numérique et de la prospective, a fait comprendre que les blogueurs sont à part entière des acteurs du numérique. « Le blogueur est à la fois poète, écrivain, analyste politique, journaliste, leader d’opinion », a-t-elle félicité, avant de préciser que les défis des blogueurs sont non seulement ceux du numérique, mais aussi du ministère.

À ses dires, Benbere est une plateforme qui pose des questions qui sont souvent restées taboues au Mali.

Quant au coût de l’Internet, elle a promis qu’il sera revu à la baisse. « Je ne dis pas que le résultat sera trouvé demain », a-t-elle précisé. À l’en croire, l’aspect prospectif ne doit pas être ignoré. Car il vise à projeter le Mali dans les dix années à venir.

Plusieurs initiatives sont en vue au sein de son département en matière de développement du numérique au Mali. Elle a parlé notamment de E-gouvernance afin de limiter l’usage du papier dans les administrations publiques.

De la même manière, dans le cadre de la lutte contre la corruption à travers le numérique, une plateforme numérique a été mise en place afin que toutes les passations de marché, toutes les dépenses de l’État se fassent en ligne, a-t-elle précisé.

La ministre a, enfin, sollicité l’accompagnement des blogueurs, tout en rassurant que les portes du ministère leur resteront ouvertes.

Fousseni TOGOLA

 

Source: lepays

Vous allez aimer lire ces articles

Tueries des civils à Sobane Dah : Le mouvement Baguine SÔ tient l’Etat responsable

Brèves du Vendredi le 14 Juin 2019

Campagne médiatique dans l’affaire des 22 recrues remerciées pour inaptitude : L’ancien DGA, le Lieutenant-Colonel Hamada Lamine Yattara, pointé du doigt

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct