Caisse malienne de sécurité sociale : les travaux de la phase expérimentale de la mise en place des indicateurs et tableaux de bord actuariels de la CIPRES débutée

L’espace Maeva de Hamdallaye a abrité ce lundi 1er mars 2021, la cérémonie d’ouverture de l’atelier sur la phase expérimentale de la mise en place des indicateurs et tableaux de bord actuariels dans les OPS pilotes de la CIPRES. Présidé par le Secrétaire général du ministère de Santé et du Développement social, cet atelier qui durera près de deux semaines est initié par la Caisse malienne de la sécurité sociale (CMSS) pour renforcer les capacités des acteurs en charge de la mise en place des indicateurs et l’élaboration des tableaux de bord actuariels de la structure initiatrice.

La cérémonie d’ouverture de cet atelier a enregistré la présence du maire de la commune IV du District de Bamako, Adama BERTHE, du représentant de la Conférence interafricaine de la prévoyance sociale (CIPRES), des directeurs centraux de la CMSS…

Cet atelier qui durera 12 jours consiste à outiller les délégués venus de toutes les régions du Mali sur les techniques et méthodes de collecte et de traitement de données, la détermination et d’analyse des indicateurs actuariels, la construction d’un tableau de bord actuariel. Il permettra ensuite aussi aux acteurs d’identifier les indicateurs actuariels pertinents pour la gestion de la CMSS ainsi que de concevoir un modèle de tableau de bord de gestion des régimes gérés par la CMSS. Ils seront aussi outillés sur les techniques de réalisation d’un bilan actuariel.

Dans son allocution, le maire de la commune IV du District de Bamako, M. Adama BERTHE a tout d’abord félicité la Caisse malienne de la sécurité sociale pour cette belle initiative qui consiste à renforcer les capacités des acteurs en charge de la mise en place des indicateurs et tableaux de bord actuariels en vue de permettre à ladite structure d’atteindre ses objectifs.

Pour le maire BERTHE, cette initiative affiche la plus grande volonté des plus hautes autorités du pays à former des cadres plus performants afin d’avoir une administration au service des usagers. Avant de féliciter le gouvernement pour l’initiative qu’il juge salutaire en faveur de la promotion de la formation continue des cadres.

Par ailleurs, le Secrétaire général du ministère de la Santé et du Développement social, Aly Diop, représentant du ministre dudit département a tenu à remercier la CIPRES pour l’appui technique et financier à la Caisse malienne de la sécurité sociale pour la réalisation de cet atelier. Il a par la suite remercié la CIPRES pour avoir accepté d’intégrer la CMSS dans le groupe des organismes de prévoyance sociale pilotes pour l’expérimentation relative à l’élaboration des indicateurs et tableaux actuariels.

Il a par ailleurs, sollicité davantage l’accompagnement de la CIPRES pour l’appui-conseil des OPS. Avant de réitérer l’engagement de son département pour l’accompagnement de toutes les actions formulées dans ce sens.

Quant à Parfait ZOZAN de la CIPRES, il a remercié tout d’abord le gouvernement du Mali, plus particulièrement le ministre en charge de la Santé pour avoir autorisé la participation des Organismes de Prévoyance sociale du Mali aux Travaux de mise en place d’indicateurs et tableaux de bord actuariels dans la zone CIPRES.

Pour M. ZOZAN, la protection sociale est un domaine en évolution constante et soumis à une forte pression de l’environnement. Avant de déclarer que « l’activité actuarielle se trouve au centre des techniques qui nous sont offertes pour connaitre les risques de l’environnement sur la gestion des Organismes de prévoyance sociale ».

Il affirme cependant que les derrières missions réalisées par la CIPRES, ressort que la majorité des organismes connaissent encore des difficultés à mettre en place et à mener correctement le pilotage actuariel des branches et régimes gérés. « Face à cette situation, CIPRES et l’Institut national d’assurance maladie (INAMI) de Belgique se sont proposés de conclure une convention de partenariat pour le développement et la promotion des activités actuarielles dans la zone », a indiqué M. Parfait ZOZAN.

M. ZOZAN a par ailleurs, salué « l’engagement » de la Directrice générale de la CMSS qui, selon lui a voulu accepter que sa structure soit le deuxième organisme, après l’INPS, à abriter les travaux de cette phase expérimentale. Ainsi, dit-il cette phase expérimentale qui fait suite aux formations, regroupe cinq (5) organismes pilotes dont la CMSS, qui est la seule caisse des fonctionnaires de la zone CIPRES à faire partie du panel desdits organismes pilotes.

Ibrahim Djitteye

Source: Journal le Pays- Mali

Vous allez aimer lire ces articles

Les humeurs de Facoh : La mode thé au Mali

Le général Yamoussa Camara annonce la sortie de son livre ” préjugé coupable, ma part de vérité” : Des révélations fracassantes!

Élections générales de 2022 : RAVEC ou fichier électoral c’est non

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct