Carte NINA : Des missions d’enrôlement bientôt dans les ambassades

L’acquisition du Numéro d’Identification Nationale (NINA) ou de la fiche descriptive NINA, est un parcours du combattant pour les maliens de l’intérieur comme de l’extérieur. Pour soulager les maliens, le Premier Ministre Moctar Ouane, a instruit à son gouvernement de lui faire des propositions concrètes. Lors d’une réunion de suivi, ce mardi 19 janvier 2021, plusieurs pistes ont été mises sur la table.

Comme pour marquer l’urgence de la situation, c’est seulement quelques jours après la première réunion sur la problématique de la carte NINA, que le Chef du Gouvernement a reçu le résultat des analyses des ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation, des maliens de l’extérieur et de l’intégration africaine, ainsi que du ministre de la sécurité et de la protection civile.

Dans la panoplie d’actions préconisées, se trouve en bonne place le déploiement très prochain d’équipes spéciales d’enrôlement dans les missions diplomatiques et consulaires du pays.

Selon Al Hamdou Ag Ilène, ministre des maliens de l’extérieur et de l’intégration africaine, le gouvernement décide de prendre des mesures urgentes pour venir à bout de la lancinante équation de la carte NINA, qui pèse sur les maliens de l’intérieur comme de l’extérieur : « la commission a pris des décisions dans la voie de la résolution de cette problématique qui préoccupe les maliens. Très prochainement, des missions vont être déployées pour régulariser définitivement tous les compatriotes qui sont au niveau des grandes concentrations des maliens à l’extérieur », a-t-il souligné.

Conformément à la volonté du Premier Ministre, le Secrétaire général du ministère de l’administration territoriale et de la décentralisation, Adama Sissouma précise que : « le ministère de l’administration territorial en relation avec les ministères concernés œuvre pour l’envoie d’urgence des équipes d’appui à l’enrôlement dans les missions diplomatiques et consulaires en France, en l’Italie, en Espagne ainsi qu’en Côte d’Ivoire ».

Sous la conduite du premier ministre Ouane et à travers des actions concrètes et pragmatiques, l’ensemble des ministères impliqués dans la gestion du précieux sésame qu’est la carte Nina, sont résolument engagés à créer une synergie autour de la question afin d’y apporter une solution définitive, pour le bonheur des maliens.

 

Andiè A. DARA

 Source: Bamakonews

Vous allez aimer lire ces articles

Déstabilisation de la transition : Boubou Cissé, Ras Bath, Vital Diop enfin libres !

Accusée à tort : La BIJ n’a fait que son travail !

Affaire de « complot contre le gouvernement » : La Cour annule la procédure et ordonne la mise en liberté immédiate des inculpés

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct