Malijet.co

Ce que Kémi Séba envoie à Ras Bath comme message

Pour le combat du panafricanisme contre le néocolonialisme français en Afrique en général et au Mali en particulier, l’activiste Kémi Séba appelle tous ses frères de la société civile, notamment Ras Bath, à la résistance commune.

C’était  la mi-septembre 2019 dans la capitale bamakoise. L’activiste franco-béninois de renommée internationale a lancé un appel vibrant à la société civile malienne, dont Ras Bath du CDR, quand il déclare : « Nous appelons donc à la mobilisation, quelle que soient vos tendances politiques, vos orientations politiques, quelles que soient vos opinions ou vos confessions religieuses. Que vous le vouliez ou pas, nous sommes tous soumis au même problème et on s’en sortira plus si on est ensemble. C’est pour cela que je tends la main et j’appelle tous les frères de la société civile, monsieur Oumar Mariko, monsieur Ras Bath et tas d’autres, à nous rejoindre s’ils se sentent concernés par  la résistance au néocolonialisme français. Ceux qui ne le veulent pas, on ne les forcera pas, parce que ce n’est pas un service qu’ils nous rendent, à nous. Nous nous suffisons à nous-mêmes. C’est un service qu’ils rendent à l’Histoire et à l’indépendance de l’Afrique de manière générale. Parce que si on n’est pas uni, on ne doit pas s’étonner d’être écrasé par des gens qui, eux, face à nous, sont unis pour nous dépouiller »

Rappelons que dans la même veine, avait taclé son camarade malien, Ras Bath: « Il y a des gens au sein de la société civile, il y a quelque temps tenaient le même discours que nous, et qui au fur et à mesure que des pots de vin, des achats et des corruptions ont laissé le combat pour la souveraineté pour d’autres intérêts. Et donc j’appelle ce dernier à revenir dans la voie de la résistance. (La foule crie le nom de Ras Bath, Je ne cite personne répond Kémi Séba, je ne veux pas être de ceux qui attaquent les uns et les autres). Nous tendons la main à tous celles ou à tous ceux qui sont prêts en s’humiliants pour que leurs peuples sur le continent et dans la diaspora puissent s’autodéterminer… »

DACK

Source: Icimali

Vous allez aimer lire ces articles

Etienne Fakaba Sissoko : « Les Maliens doivent comprendre la MINUSMA, la MINUSMA doit entendre les Maliens »

Allonnes: Le témoignage glaçant d’Ali Dolo, maire de Sangha au Mali

Comité de sécurité alimentaire à Rome : Kassoum Denon plaide pour un soutien accru des partenaires

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct