Malijet.co

Cité Universitaire de Kabala: l’AEEM dénonce la hausse des accidents tragiques

Au moins quatre étudiants tués en moins de deux mois. C’est le triste bilan d’accidentés sur la voie d’accès à la Cité universitaire de Kabala. Dans un point de presse animé, ce mardi à son siège, l’Association des Elèves et Etudiants du Mali (AEEM) dénonce la hausse du nombre de victimes et annonce des mesures.

association eleve etudiant jeunesse aeem universitaire nettoyage assainissement salubrite hygiene proprete campus faculte kabala

La dernière victime de la route de Kabala est décédée vendredi dernier. Il a été, littéralement, écrasé, lui et sa moto, par un camion dans une course effrénée. Avant cette perte, le 3 juillet dernier, les étudiants ont barricadé la route de Kabala. A l’origine de leur colère, le décès brutal d’un enseignant sur la même voie. Lui aussi, victime d’un gros camion. Selon le secrétaire général de l’AEEM, à ce jour, plusieurs cas d’accidents ont été enregistrés sur cette voie, avec des décès d’étudiants et de professeurs. «Ce phénomène, indique Abdoul Salam Togola devient un frein à la formation dans un espace universitaire apaisé et sécurisé».

Devant la presse, le bureau de l’AEEM exprime ses mécontentements et appelle les étudiants à la plus grande prudence. Le bureau de coordination demande: la mise en œuvre du projet de construction de la ‘’route du savoir’’ menant à la cité universitaire de Kabala; l’interdiction aux gros porteurs de circuler sur la route de Kalabancoro pendant les horaires de cours; l’ouverture immédiate du campus universitaire de Kabala; l’ouverture de la cantine universitaire de Kabala. Selon les responsables de l’AEEM, ces deux dernières mesures réduiront la navette des étudiants entre la ville et la cité de Kabala.

Aux étudiants, le secrétaire général de l’AEEM recommande «la plus grande délicatesse et la prudence sur la route de Kabala pour leur sécurité».

 

Vous allez aimer lire ces articles

Recrudescence des accidents sur la route de Kabala : Les étudiants exigent l’interdiction aux gros porteurs

Réconciliation nationale : AHMED SANGARÉ PARCOURT 1282 KM JUSQU’À DAKAR POUR LA RÉCONCILIATION AU MALI

22 mars 1991 au Mali : Les étudiants affrontent les forces de l’ordre: cent cinquante manifestants sont tués à Bamako

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct