Malijet.co

CNJ: Amadou DIALLO, le choix du consensus !

Ni tripatouillage ni imposition d’un candidat au congrès n’a été fait à Koutiala lors du renouvèlement du bureau du Conseil national de la jeunesse du Mali (CNJ-Mali), selon des membres de la commission nationale d’organisation. Ce sont les candidats eux-mêmes qui ont décidé de la mise en place d’un bureau consensuel, après que le candidat Ousmane Diarra dit Gounso, ait claqué la porte. Ainsi, leur choix a été porté sur le candidat Amadou DIALLO.

 

197 délégués du Conseil national de la jeunesse (CNJ-Mali) étaient conviés à Koutiala dans le cadre du renouvèlement du bureau sortant dirigé par Souleymane Satigui SIDIBE. Du 27 au 28 novembre, les délégués ont procédé à la relecture des textes avant de mettre en place un nouveau bureau pour un mandat de trois ans. Ainsi, les délégués devaient départager 11 candidatures en lice pour la présidence du CNJ-Mali.

Dans l’après-midi de la journée du jeudi 26 novembre 2019 consacrée à la mise en place du nouveau bureau, les différents candidats se sont rencontrés pour privilégier le consensus comme ils avaient promis aux autorités du pays, particulièrement le ministre de la Jeunesse et des sports, Arouna Modibo TOURE, en vue d’éviter toute division, nous a confié un membre de la commission nationale de renouvèlement.
« Avant qu’on ne se retrouve dans la salle pour le vote, sous la houlette des négociateurs, il y a eu un vote à l’interne entre les 11 candidats. Au terme de ce processus, 7 candidats ont voté pour Amadou Diallo, Gousno a eu 2 voix (sa propre voix et celle de Sory Diarra de la commune V), Abakary Touré s’est abstenu. C’est après cette étape à l’interne que nous nous sommes retrouvés dans la salle pour le vote des délégués qui a plébiscité Amadou Diallo. J’ai opté pour le consensus, car je me suis dit qu’il faut mettre l’intérêt de la jeunesse et du pays au-dessus de tout », a témoigné l’unique dame candidate qui est désormais vice-présidente dans le nouveau bureau.

Cette tentative ayant échoué, ils se sont retrouvés dans la salle pour le vote. Ainsi, 8 des 11 candidats ont retiré leur candidature pour se rallier derrière Amadou DIALLO, nous a-t-on confié. Il s’agit de Fatoumata Diouara, Massigui Dri, Mohamed Diakité, Mahamane Ibrahim, Sidi ould Bagna, Hamma Cissé…. De leur côté, Sory DIARRA et Ousmane DIARRA dit Gousno ont formé une liste unique. Et le candidat, Ababakary TOURE est resté seul et n’a plus voulu se porter candidat, selon des membres de la commission. Mis à minorité, Ousmane DIARRA a opté pour la politique de la chaise vide en claquant la porte. En ce moment, Amadou DIALLO était le seul candidat et a récolté 135 voix sur les 190 voix possibles.
Il remplace ainsi Satigui SDIDIBE à la tête du CNJ pour un mandat de trois ans.

« Quand on est mauvais perdant, on a toujours des choses à dire. Le candidat Gousno avait un huissier de justice dans la salle. Il a quitté le congrès en présence de ce dernier. Tout a été fait dans la transparence. Et c’est le choix du consensus qui a gagné », nous a déclaré notre interlocuteur avant d’appeler le jeune Gousno à la raison ou à usé des voies de recours disponibles devant la justice s’estime être lésé.
Koutiala semble désormais derrière nous, puisque le président sortant a passé, hier 2 novembre, le témoin, à son successeur élu, Amadou Diallo. Ce dernier après son intronisation a fait un discours rassembleur de la jeunesse malienne et a promis de rencontrer, dans les jours à venir, les autres candidats pour les appeler à travailler ensemble pour le bonheur de la jeunesse.
«Pour moi, Koutiala est derrière nous. C’est une nouvelle histoire qui commence au Conseil national de la jeunesse du Mali. En tant que président du CNJ, je vais chercher tous les frères jeunes et travailler avec eux», a déclaré le tout nouveau président. Aussi a-t-il saisi l’occasion de remercier les candidats qui ont décidé de le soutenir afin qu’il soit président. «Je ne suis pas le plus intélligent de tous. C’est une chance», a-t-il indiqué, avant de prendre l’engagement de donner une autre image au Conseil national de la jeunesse. «Je vous donne trois mois pour juger à la tâche. Je vais donner l’âme à la jeunesse», a soutenu le président Amadou DIALLO, à la tête d’une équipe de 45 membres.

Par Sikou BAH

Source : Info-Matin

Vous allez aimer lire ces articles

Malversations présumées a la mairie de Kalaban-coro : Les partisans du maire rompent le silence

COMMUNE IV: Les jeunes de Taliko opposés à l’installation d’un dépôt de transit d’ordures

Assurance: des perspectives ambitieuses de Lafia SA

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct