Le 2 septembre 2019, le parti FARE An Ka wuli a appris avec indignation
qu’un Bus de transport de la compagnie SONEF reliant Bamako-Gao, sur
l’axe Douentza-Hombori, a sauté sur un engin explosif improvisé, faisant
environ une dizaine de morts et de nombreux blessés.


Par ailleurs, l’effondrement d’un immeuble à Bankoni, le 1 er septembre, a
provoqué le décès d’une quinzaine de personnes et de nombreux blessés.
Cet accident fait partie des nombreuses conséquences de la mal
gouvernance de notre pays.
Le parti FARE s’incline devant la mémoire des victimes, présente ses
condoléances aux parents des victimes et souhaite un prompt
rétablissement aux blessés.
La responsabilité du Président de la République et celle du gouvernement
est engagée face à ces drames que vivent au quotidien les maliens.
En effet, chaque jour, nos compatriotes civils ou militaires sont victimes
d’agressions et de tueries de toutes sortes sans que l’Armée ne puisse
assurer correctement sa mission de défense des citoyens faute de moyens
matériels adéquats.
Pour ces raisons le parti FARE demande au Président de la République
d’engager sans délai un audit indépendant pour faire toute la lumière sur
ces manquements graves et de mettre à la disposition de la justice, les
responsables des délits, qui nous privent des moyens indispensables à la
sécurité des hommes et de leurs biens.
Bamako, le 04 septembre
2019.

Le Secrétariat Exécutif National P/O
Le Secrétaire Général

Mahamadou KEITA

Source: Bamada.Net