Dans notre pays on aura tout entendu, tout vu et tout vécu sous l’ère d’IBK. Et, pour cause, des sources concordantes font état de l’intention de nos décideurs politiques de réquisitionner le Palais des Sports Salamata Maïga, sis à Hamdallaye ACI 2000, au cœur même du centre-ville de Bamako, comme lieu de confinement des cas  suspects de coronavirus devant être mis en quarantaine.

Loin de nous toute idée de rejet de nos compatriotes de cette pandémie planétaire. Par contre,  si cette décision maladroite du Ministère de la Santé se confirmait, à savoir confiner les cas suspects de cette maladie virale à cet endroit situé dans une des zones les plus fréquentées de la ville de Bamako, l’on serait en droit d’affirmer que le chef du département  de la Santé, Michel Hamala Sidibé, fait preuve soit d’amateurisme ou d’irresponsabilité.

Sans ambages, les responsables de ce département donnent l’impression que nos décideurs politiques excellent dans un et seul exercice : la prise de décisions irréfléchies qui mettent en danger la santé de nos populations. Ce qui prouve à suffisance que le Gouvernement actuel, dans son ensemble, est à cours d’idées pour faire face à des situations de crises dans tous les domaines, notamment sanitaires et sécuritaires. Sinon, comment imaginer de placer les cas confirmés de coronavirus dans une telle zone administrative et d’affaires de notre capitale qu’est l’ACI 2000, en Commune IV du District de Bamako ? N’est-ce-pas là une décision à la fois hasardeuse, irréfléchie et imprudente frisant l’irresponsabilité?

En tout état de cause, des indiscrétions laissent entendre que les Populations des Communes IV et III formant le centre-ville de Bamako comptent s’opposer par tous les moyens légaux à cette décision dangereuse et qui est porteuse de risque dans toute la zone et dans tous les quartiers populaires avoisinants.

Plus inquiétant, selon une source proche du dossier, c’est que les personnes  suspectes seront exposées à l’aire libre ; c’est-à-dire dans les enceintes du Palais des Sports au cas où le nombre de lits prévus pour l’intérieur serait insuffisant.

La Rédaction

Source: Journal L’aube-Mali