Contribution de l’ANPE à la bourse de l’emploi : la création attendue de 150 emplois directs

Bandiagara, porte d’entrée du pays dogon, a vécu, du 26 au 28 décembre 2020, au rythme de la 3e édition de la Bourse de l’emploi et de la formation professionnelle. Cette rencontre est une aubaine pour les structures en charge de la création d’emplois et de la formation professionnelle d’exposer à la jeunesse leurs d’opportunités de création de petites entreprises.

Dans cette optique, l’Agence nationale pour l’emploi (ANPE) n’est pas restée en marge de cette foire pour l’emploi. La structure dirigée par Ibrahim Ag Nock a fait une contribution remarquable à la réussite de cet événement majeur pour le département en charge de l’Emploi.

En effet, au titre du programme 2 du ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle, notamment au titre de l’axe relatif à la contribution à l’atteinte des résultats issus des dispositifs de promotion de l’emploi, l’ANPE a mis à la disposition des porteurs de projets de la présente édition 93 kits d’insertion dans les divers corps de métier, notamment la mécanique auto, la menuiserie métallique, le maraîchage, la menuiserie du bois, la teinture. Au total, 150 emplois directs seront créés par la mise en place de 50 unités TPE, PMI, PME.

Ceci étant, le directeur général de l’ANPE est convaincu que l’auto-emploi demeure un créneau porteur à tous égards dans la lutte contre le sous-emploi et le chômage. C’est pourquoi l’ANPE, conformément au PSD 2021-2025, fait de l’auto-emploi un véritable vecteur de consolidation des emplois existants et fait du perfectionnement un outil de reconversion utilitaire.

La Bourse s’est toujours tenue à Bamako depuis sa création. Cette année, le ministère a jugé utile de la délocaliser pour aller à la rencontre des groupes cibles. En effet, en vue de mieux servir ses cibles, le ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle, dans une approche de proximité, s’emploie à atténuer et à corriger les effets induits des inégalités liées à l’accès au marché du travail à travers la Bourse de l’emploi et de la Formation professionnelle à Bandiagara.

Le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Mohamed Salia Touré, dans son dynamisme éclairé, donne ainsi à la Bourse de l’emploi dans cette édition un nouveau souffle en permettant aux jeunes ruraux d’avoir accès à des opportunités économiques en terme d’insertion et des compléments de formation professionnelle de même que le choix des idées nouvelles d’insertion afin de créer par effet multiplicateur des emplois salariés. Il met l’accent sur le fait que les groupes cibles sont aussi des jeunes et des moins jeunes.

Le ministre a donné des instructions fermes pour un suivi régulier et une obligation de rendre compte vis-à-vis de la pluralité des acteurs.

Bamey Diallo

Source: zaharainfos

Vous allez aimer lire ces articles

OHADA: le Mali assure désormais la présidence pour la 2ème fois

Nioro du Sahel : La fondation ‘’Maliba‘’ forme les femmes en fabrication de savons

Le Ministre des Affaires Religieuses et du Culte l’a dit à Nioro du Sahel lors de la Ziyara de la famille Tall : « Aucun projet de loi portant sur l’homosexualité n’est adopté par les membres du CNT »

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct