Dans le cadre de la sécurisation des élections législatives, le cadre d’ordre N0084/MSPC_SG_YB, en date du 5 mars 2020, a décidé le déploiement des forces de sécurité et leur prise en charge repartie comme suit:3 jours avant , le jour J et 3 jours après en raison de 5000 FCFA par jour et par élément.

A woman walks with a child past riot police standing guard outside a polling station during a run-off presidential election in Bamako, Mali August 12, 2018. REUTERS/Luc Gnago

 

Selon des sources bien informées, ledit a été remis aux gouverneurs par le ministre de la sécurité et de la Protection Civile. Malheureusement, seul le gouverneur de Ségou s’est acquitté convenablement en donnant 35 000 CFA par élément. Lest autres ont donné soit 15 000 FCFA, 20 000FCFA, ce qui n’a pas été apprécié par les syndicats de la Police qui demandent aux gouverneurs de mettre ses militants dans leur droit sans délai

L’Indépendant