Le Chef de Cabinet de la Primature en personne s’est lui aussi retrouvé en garde-en-vue au commissariat du 4ème arrondissement où il a passé la nuit.

L’homme, nous apprend-on, est resté digne tout au long de sa détention. Il n’a été libéré que le lendemain à 08 heures.

Mais puisqu’ayant été clairement identifié, les policiers ne pouvaient-ils simplement l’accompagner chez lui à domicile ? Bien évidemment, mais puisque ceux-ci avaient été préparés à une opération de guerre sans quartier, sans pitié, alors…

Le Sphinx