Décrété en vue de préserver et sauvegarder la santé des Maliens contre Covid19, le couvre-feu est pour les femmes mariées un motif de satisfaction de leurs problèmes conjugaux.

Comme constaté par les uns et les autres, les forces de l’ordre et de sécurité sont affectées partout dans la ville de Bamako et autres localités du Mali pour faire respecter la loi de couvre-feu instaurée par les autorités du pays contre la maladie de coronavirus.

Selon certaines sources sécuritaires, cette décision est respectée par les 80 pour cent de la population et le nombre des accidents a diminué sensiblement. Au-delà de ces résultats, ces mesures profitent énormément aux foyers.

En effet, selon la plupart de femmes, cette décision du gouvernement permet à certains chefs de familles de s’occuper de leur famille comme il faut. « Les hommes se faisaient rares dans la famille à partir de 20h, ils sortent tous pour aller faire des grins dans les quartiers ou chez un ami », témoignent certaines d’elles.

Pour d’autres, certains hommes profitent de grin pour faire autre chose contraire à la volonté de Dieu. « Cette décision du gouvernement malien permet de diminuer la souffrance de plusieurs femmes à la date d’aujourd’hui », estime une autre femme.

C’est pourquoi le couvre-feu doit être encore prolongé par le gouvernement malien afin de permettre aux chefs de famille de mieux s’occuper de leur famille et femme comme il faut.

Toutefois, elles restent soucieuses quant à la réduction du virus Corona dans notre pays.

Kassim Diarra

 Source : La Priorité