Bamako, le 5 septembre 2019 – L’Ambassadeur des États-Unis, Dennis B. Hankins, et la Ministre de la Culture du Mali, N’Diaye Ramatoulaye Diallo, ont lancé au Mali un nouveau projet soutenu par le Fonds de l’Ambassadeur des États-Unis pour la préservation de la culture (AFCP), au cours d’une cérémonie au Musée national du Mali, à Bamako.

D’une enveloppe de 116 000 dollars financée par les États-Unis, cette subvention vise à aider la Direction du patrimoine culturel du Mali à créer un répertoire national et une base de données du patrimoine archéologique au Mali. Ce projet d’un an finance la première phase des efforts entrepris par le Ministère de la culture pour constituer un inventaire à l’échelle nationale. Cette phase couvrira les régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso et Ségou, ainsi que dans le district de Bamako.

Depuis plus de 20 ans, les États-Unis et le Mali collaborent pour réduire le trafic illicite d’objets archéologiques en provenance du Mali et pour soutenir la protection durable des sites et des collections du patrimoine dans le delta du Niger. Ce projet soutient directement l’accord bilatéral sur les biens culturels que le Mali et les États-Unis ont renouvelé en 2017 et qui a été renouvelé tous les cinq ans depuis sa signature en 1997.

L’inventaire des sites historiques est une étape indispensable pour protéger les biens culturels et les sites du pillage et du trafic illicite. Cet effort permet de promouvoir l’étude et la recherche concernant le patrimoine culturel, archéologique et ethnologique unique du Mali et permet des échanges futurs à des fins régionales, éducatives et scientifiques.

Le Fonds de l’Ambassadeurs des États-Unis pour la préservation de la culture (AFCP) est l’un des nombreux programmes du Bureau des affaires éducatives et culturelles du Département d’État. L’AFCP soutient des projets tels que l’enregistrement d’un site archéologique au Mali afin de contribuer à la préservation d’un large éventail de patrimoine culturel dans le monde, notamment des bâtiments historiques, des sites archéologiques, des objets ethnographiques, des peintures, des manuscrits et d’autres formes d’expression culturelle traditionnelle.

Les États-Unis ont fondé l’initiative mondiale du AFCP dans le but d’apporter une contribution durable à la préservation des trésors culturels du monde contre les catastrophes et les conflits. Depuis 2001, le Fonds a soutenu plus de 1 000 projets de préservation de la culture dans le monde.

Au Mali, l’AFCP a financé depuis 2001 des projets visant à protéger le patrimoine culturel unique du Mali, parmi lesquels des projets préservant les manuscrits islamiques médiévaux de Tombouctou, la mosquée Kankou Moussa du XIVe siècle à Gao, le patrimoine culturel de Djenné et de Bandiagara, les traditions musicales menacées et les formes d’art connexes.

SourceMalijet