Conservatoire des arts et métiers multimédia Balla Fasséké Kouyaté : La bonne appréciation de la ministre Kadiatou Konaré

La ministre de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme, Mme Kadiatou Konaré, s’est rendue, vendredi dernier, au Conservatoire des arts et métiers multimédia Balla Fasséké Kouyaté (Camm-BFK) pour s’enquérir des conditions d’études mais aussi de travail du personnel. Elle était accompagnée de l’ambassadeur de Cuba dans notre pays, Mme Liliana Garcia Socarras, et du directeur général du Conservatoire, Bourama Fofana.

 

Cette visite de terrain a été marquée par une série d’activités des étudiants, notamment une présentation de pièce de théâtre, une prestation musicale, une journée portes ouvertes sur les installations et une exposition d’œuvres des étudiants.
Pour la ministre de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme, le choix porté sur le Camm-BFK pour cette première visite se justifie amplement par le fait que c’est un temple du savoir, notamment de formation sur la tradition et la modernité. C’est un lieu d’acquisition de connaissances qui permet d’assurer la transmission du savoir local et moderne, a expliqué Kadiatou Konaré, avant de rendre hommage à la coopération culturelle entre l de Cuba et notre pays.

La ministre Konaré a également réitéré l’engagement des plus hautes autorités à œuvrer à la pérennisation de cette relation bilatérale, avant de témoigner de sa reconnaissance à Mme Liliana Garcia Socarras. «Nous sommes certainement dans un passage entre la tradition et la modernité. L’établissement que nous avons visité est un centre du savoir», a-t-elle commenté.
Dans cet univers du savoir, l’accent est mis sur le répertoire traditionnel avec des pas de danses traditionnelles. La pièce présentée par les étudiants du Conservatoire était intitulée : « La valeur d’un serment».

Les acteurs ont mis en évidence la nécessité mais surtout l’urgence de rechercher la paix, la cohésion sociale et le vivre ensemble. Les étudiants travaillent également dans la récupération des objets, en vue de contribuer à la protection de l’environnement qui reste une préoccupation à l’échelle planétaire.

Quant à Mme Liliana Garcia Socarras, elle a exprimé sa satisfaction de visiter un temple du savoir. «Je me sens chez moi parce que nous avons les mêmes éléments de la culture», a rappelé la diplomate cubaine. En outre, elle a rassuré sur l’engagement de son pays à travailler à la faveur de la promotion de la culture.

Pour sa part, le directeur du Conservatoire a félicité la ministre de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme pour la confiance placée en elle par les plus hautes autorités de notre pays. Il a rappelé que le Camm-BFK est un établissement public d’enseignement supérieur à caractère scientifique, technologique et culturel. Il a été créé par la loi N°03-13 du 14 juillet 2003 avec mission d’assurer la formation de cadres supérieurs dans le domaine des arts et des métiers multimédia.

L’établissement dispose de 2 cycles de formation (licence master) et de 7 départements d’études et de recherche (DER) à savoir : art plastique, danse, design, multimédia, musique, théâtre, et ingénierie culturelle. Le Camm-BFK a formé plus de 600 acteurs culturels qui figurent, pour la plupart, parmi les sommités de la culture malienne. Il a reçu plusieurs récompenses comme le prix du meilleur film des écoles, celui des meilleures 60 secondes du Festival Ibrero-américano de court-métrage en Espagne.

Amadou SOW

Source : L’ESSOR

Vous allez aimer lire ces articles

5e numéro de l’émission “au cœur de l’économie” : La relance du tourisme au cœur des débats

Kore Baro : Livre : “La métamorphose”, met à nu l’effritement de nos valeurs socioculturelles

Inter-biennale de photographie : La 2e édition innove !

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct