Enseignement des langues nationales : Ibrahim Ag Mohamed outille la langue Tamasayt

Dans les éditions La Sahélienne Mali, Ibrahim Ag Mohamed, professeur d’enseignement fondamental et chercheur indépendant, publie « Grammaire comparée : Français-Tamasheq » en janvier 2020. Un ouvrage qui vise à faciliter l’enseignement de cette langue en explicitant ses règles grammaticales.

Voilà un ouvrage qui a tout le mérite d’avoir une place dans les rayons de nos bibliothèques voire dans toutes les librairies de la place. Ce livre de Ibrahim Ag Mohamed est une invitation à revoir les méthodes d’enseignement de la langue Tamasheq. « Outiller la Tamasayt pour qu’elle soit enseignée aisément en tant que langue et médium d’enseignement des connaissances scientifiques requiert de gros travaux de recherche », souligne l’auteur dans cet ouvrage.

Véritable outil pédagogique, fruit de longues recherches d’un pédagogue expérimenté, « Grammaire comparée : Français-Tamasheq » livre de meilleures méthodes aux enseignants pour la bonne exécution de leurs cours de Tamasheq.

Le titre de l’ouvrage reflète bien son contenu. Ibrahim Ag Mohamed procède à une étude comparative entre le français et le tamasheq. Partant de ses expériences, il estime « que si la convergence des deux langues vers une autonomie de l’élève en français (en 6e année déjà) pose problème, c’est que les différences et les similitudes des deux langues ne sont pas suffisamment appréhendées par bon nombre d’enseignants ».

À travers les 118 pages que compte l’ouvrage, le lecteur apprendra toute la grammaire Tamasheq, surtout que l’auteur guide les pas avec différents tableaux pour permettre de mieux comprendre les différences entre la langue officielle et la langue Tamasheq.

L’auteur reste convaincu que ce livre, qui a été publié en janvier 2020 chez les éditions La Sahélienne, « contribuera à enrichir » les livres du niveau 1 (AWATAY 1 et AWATAY 2) et le petit dictionnaire Français-Tamasheq de 7000 mots qu’il a publiés antérieurement à ce livre.

Cet ouvrage vise la revalorisation de la langue tamasheq en décortiquant pour les enseignants ses règles grammaticales.

Togola

Source: Journal le Pays-Mali

Vous allez aimer lire ces articles

Roman : La folle du pont où l’enfer des crimes rituels

Impact de la pandémie de coronavirus sur les secteurs culturels du Mali : 21 milliards FCFA de manque à gagner selon la Fedama et l’Uaaprem

Patrimoine mondial de l’humanité : L’Unesco va restaurer le site de Bandiagara

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct