Malijet.co

Insécurité au centre du Mali : Pillé et incendié, Sabéré veut renaitre de ses cendres

Au cours de sa réunion ordinaire du samedi 06 mai 2018, le bureau de l’association culturelle « Ginna Dogon » a reçu à son siège, une délégation du village Dogon de Sabéré. Ce village aété incendié courant mars 2018 par des hommes armés.

Conduite par Aly Guindo, le chef de village, la délégation de Sabéré a échangé avec le président de « Ginna Dogon », Mamadou Togo et tout son bureau. La réunion a planché sur les voies et moyens à même de faciliter le retour sur leur terre, des habitants du village de Sabéré, qui ont trouvé refuge dans le village voisin de Dagantéré.

La reunion a commencé par le rappel des faits par le chef de village de Sabéré Aly Guindo.

Selon, Aly Guindo, le 7 mars 2018 vers 18h, le village de Saberè, dans le cercle de Koro, commune de Djougani, a été attaqué par des hommes armés identifiés comme terroristes. Surgissant sur des motos, les assaillants lourdement armés, ont surpris la population à la tombée de la nuit  pour mettre le feu au village. Aux dires de l’orateur, les assaillants ont mis le feu non seulement aux maisons mais aussi  à tous les greniers. L’attaque a fait 11 morts dont 9 hommes et 2 femmes.

Toujours, selon Aly Guindo,  les survivants ont trouvé refuge dans le village voisin de Dagantéré.

Après plusieurs semaines, la situation est devenue intenable dans ce village de refuge. Ne voulant plus continuer à déranger leurs hôtes, les villageois, aux dires de leur chef, sont décidés à retourner sur les terres car l’hivernage approche. Il dira que c’est pour cette raison qu’ils ont été délégués pour venir chercher auprès de « Ginna Dogon », des moyens pour pouvoir se réinstaller.

Le chef de village continue en disant qu’il leur faut des moyens matériels pour reconstruire le village et la présence de force de sécurité dans la zone pour leur sécurité. L’orateur a insisté sur la présence des forces de sécurité car, il reste convaincu que les assaillants qui seraient des Peuhls, auraient juré de chasser les Dogons de toute la plaine. Cela veut dire que les assaillants reviendront pour attaquer le village si jamais ils retournaient sans la présence des FAMAS.

De son côté, le président de « Ginna Dogon », Mamadou Togo, dira que la situation de la zone est très inquiétante et que son organisation a élaboré déjà une stratégie avec ses partenaires pour ramener la paix et la quiétude. Sur les doléances des villageois de Sabéré, Togo a promis de continuer la réflexion pour une solution rapide de leur retour  au village. Modibo Kadjoké, secrétaire général de « Ginna Dogon » et non moins chef de la mission d’appui à la réconciliation  (MARN), dit avoir visité le village, après le passage de l’escadron de la mort. Face à l’ampleur des dégâts, le chef de la MARN s’est posé la question de savoir ce qui c’était passé pour qu’on en arrive à cette extrême violence. Il a promis, dans le cadre de la mission à lui confiée, de travailler à la réconciliation pour que plus jamais cela ne se reproduise.

Dans l’urgence, le bureau a remis à la délégation une enveloppe symbolique.

Abdoulaye KENE

Delta News

Vous allez aimer lire ces articles

Humour : ATT Junior en grand spectacle le 11 mai au Ciné Magic

N’Tomikorobougou : Célébration d’un accord passé avec des djinns

Autorités traditionnelles : 70 % des chefs de village sans décision de nomination

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct