Malijet.co

Insécurité grandissante à Mopti : ‘’SAGHAN-CIRE JEUNESSE DE MOPTI’’ dénonce l’inaction des élus de la région

 « 248 structures sont abandonnées ou détruites, plusieurs écoles sont fermées, presque tous les Préfets des cercles de Mopti sont logés au Gouvernorat de Mopti, l’Etat est absent dans plusieurs localités, … ». Ce sont entre autres quelques singularités de la région de Mopti qui préoccupent la Jeunesse de Mopti à travers l’Association ‘’Saghan-Ciré Jeunesse de Mopti’’. Les responsables ont animé une conférence de presse le vendredi dernier à la Pyramide du Souvenir pour dénoncer vigoureusement la difficile situation de leur région. Ils ont ensuite donné des pistes de solutions pour résoudre la crise.

« La région de Mopti est tellement anéantie que l’urgence d’une résolution durable de la crise n’est plus à démontrer », a introduit le président de l’association, Mama Samassekou. Il a ensuite rappelé que la République du Mali a connu, à partir de 2012, une des crises sécuritaires la plus grave de son histoire. La partie du septentrion du pays est occupée par des groupes armés aux revendications différenciées. Cette crise, indique Mama Samassekou, s’est progressivement étendue à toutes les régions du Mali et au district de Bamako. La crise, faut-il le souligner, a touché directement ou indirectement les maliens de toutes les conditions sociales et de toutes activités socioprofessionnelles, de toutes les confessions et de toute appartenance ethnique. Elle s’est soldée par des exactions et des persécutions, des vols, la fermeture des services sociaux de base (Etablissements scolaires, services de santé…), le saccage de certains fleurons de notre patrimoine culturel et fait de nombreuses victimes civiles et militaires. La crise, dit-il, a provoqué une dégradation générale des conditions de vie des populations. «Si de 2012 à 2017, la crise a davantage affecté les régions du nord du pays (Kidal, Gao et Tombouctou), elle s’est progressivement étendue aux régions dites du centre : les régions de Ségou et de Mopti», a en croire les conférenciers. Ce ressenti a créé, selon eux, beaucoup de troubles dans l’opinion régionale. Mopti jusqu’ici (avant 2012) paisible loin de l’Adrar des Ifoghas.  Par rapport à l’absence de l’Etat, Hamadou Konda ressortissant de la région a fait savoir que cette absence est une réalité. A ses dires, il  y a deux à trois semaines qu’il a quitté Mopti. Mopti a 8 cercles, presque tous les préfets de ces 8 cercles sont logés à Mopti ville. Quant à Souleymane Seck, non moins chargé de communication de l’Association, il a expliqué que l’association regroupe  tous ressortissants de la région de Mopti, y compris ceux qui résident hors de Mopti. Il a aussi précisé que Saghan-ciré est apolitique. Par rapport aux pistes de solutions à la crise sécuritaire dans la région, l’Association Saghan-Ciré propose de renforcer le contingent militaire de Mopti pour lui permettre d’accomplir correctement sa mission ; d’installer des bases militaires à la dimension d’un bataillon renforcé à Dioura et Dougoura pour pouvoir faire face aux attaques qui qui s’y produisent ; engager une opération militaire vigoureuse dans la partie du Delta centrale du Niger comprise entre Diafarabé et Youwarou «Opération Delta» ; recruter en nombre représentatif des jeunes du cercle dans l’armée ; assurer le retour de l’administration (les sous-préfets dans tous les cercles) ; former les  pêcheurs de la région en pisciculture et les doter d’outils modernes de pisciculture ; former les guides et les antiquaires de la région dans d’autres domaines pour assurer leur reconversion ; assurer l’électrification par l’EDM ou panneau solaire des chefs-lieux des communes des cercles. Le Secrétaire Général,  Hamadou Bah a expliqué que l’association a été créée depuis 2013 et que ses objectifs « s’articulent autour de la création des conditions favorables au resserrement des rapports fraternels, amicaux entre ses membres ; la promotion de l’emploi des jeunes de la région ; l’aide mutuelle et échanges d’idées constructives pour la matérialisation de ses objectifs ; la mobilisation autour des objectifs communs ; la collaboration active aux démarches et processus qui contribuent au développement de toute la région de Mopti ».

D.KEITA

Mali Sadio

Vous allez aimer lire ces articles

Culture Africaine et Afro-descendante : Spectacles garantis les 23 et 24 janviers prochains

Enfin le Mande a ses journées culturelles du 13 au 14 Janvier 2018 !

A la rencontre de la tradition: La perception de la mort et les pratiques funéraires en pays dogon/ Mali

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct