Penda Modibo Kéita a bien voulu nous accorder un entretien sur son parcours de mannequinat. Nous en retenons l’essentiel pour vous.

Du haut de ses 1 m 80, Penda Modibo Keita est une figure montante dans la fashion sphère. Sa silhouette remarquable paraît sur plusieurs supports médiatiques :affiches, catalogues, magazines, spots, vidéos, donc lui  donnant un visage qui paraîtra assez familier à cause de ses  multiples participations dans plusieurs campagnes publicitaires comme des tournages et des clips vidéo (avec des artistes comme Sidiki Diabaté).

Native de Bamako, dès son jeune âge, Penda a une fascination pour le mannequinat. Inspirée par Naomi Campbelle, elle décide de monter sur les planches, après l’obtention de son BAC à l’âge de 16 ans.

Au cours des 4 dernières années, elle remportera divers prix et la reconnaissance dans le milieu de la mode : Lauréate du prix “Kandioura Coulibaly” ainsi que du prix de “Meilleur mannequin”. Elle défilera aussi lors de divers fashionweek telles :”Mali Mode Show”, “La nuit Africaine de la mode”, mais aussi des défilés internationaux tels “Niamey Fashionweek et le Festival International de la Mode Africaine FIMA.

Donc durant ces 4 années passées, Penda sillonne les catwalk, avec des débuts chaotiques. Cependant la belle Penda saura, à force de travail et d’ambition, se démarquer et se faire remarquer de manière positive dans le milieu de la mode grâce à son travail sérieux.

Férue Penda arrive à concilier ses études et son travail, étant passionnée de culture et d’art. Penda travaille comme Assistante administrative et comptable de la Galerie Medina, l’une des galeries d’art les plus connues de Bamako et cela grâce à ses doubles licences en Audit et contrôle de gestion obtenues en cours du soir et une seconde licence obtenue en gestion d’entreprise en cours du jour. Elle compte décrocher un master en Expertise comptable dans la prochaine étape concernant les études.

Tendance Afro, elle est particulièrement fière de son teint noir ébène 100% naturel qu’elle porte avec élégance en plus de son sourire. Sa noirceur étant sa plus grande fierté, l’icône est contre la dépigmentation.

Très suivie sur les réseaux sociaux par plus de 30 K Facebook” Penda Modibo Keita Officiel “et l’Instagram Penda_Officiel. Penda a pour objectif de rattraper son idole Naomi Kampbelle. Pour elle le mannequinat est un métier noble contrairement à des clichés.

La phrase qui résume la vision de Penda, c’est « le mannequinat est un métier à part entière et respectable qui n’a rien à voir avec le dévergondage». Être mannequin permet aussi de trouver son indépendance par la sueur de son front.

Sarre AssétouDjiré

Collaboratrice

Source: Zénith Balé