Malijet.co

Remise des prix littéraires aux meilleurs auteurs de la rentrée littéraire 2017

L’institut français de Bamako à abrité samedi 25 février 2017 la cérémonie de clôture de rentrée littéraire 2017. La cérémonie était placée sous la coprésidence du ministre de la culture, N’diaye Ramatoulaye Diallo, de l’ambassadrice de la France au Mali Madame Evelyne DESCORP et Alain HOLLEVILLE, chef de la délégation de l’union Européenne au Mali. On notait également la présence d’éminents littéraires de notre pays comme, Pr N’Tji Idriss Mariko, l’ancien ministre Gaoussou Drabo et nombreux amoureux du livre venus divers horizons du Mali et d’ailleurs.

librairie bibliothèque livre document archive roman

Pour cette édition 2017, il y avait au total quatre prix  à décerner notamment. Il s’agit du prix du meilleur manuscrit, du prix de l’Union Européenne, celui de Massa Makan Diabaté et le prix Hamed Baba.

Pour le premier prix du meilleur manuscrit, 4 manuscrits étaient en compétition dont celui de notre consœur Mame Diarra Diop. Pour cette catégorie, pour du président du jury, Léonge Niangaly, a indiqué qu’aucun manuscrit n’a été retenu pour remporter ce prix année, cela conformément aux critères du jury. Le 2e prix, celui de l’Union Européenne qui avait comme président du jury, Pr N’Tji Idriss Mariko, et pour lequel, 8 romans étaient en compétition. Ce prix qui à été remporté par Djénéba Fotigui Traoré et a été remis par le chef de la délégation de l’Union Européenne au Mali.

Le 3e prix qui porte le nom de Massa Makan Diabaté dont le jury était composé de l’ancien ministre, Gaoussou Drabo et Madame Bamaghan Soucko, professeur d’enseignement supérieur, à été remporté par Paul Marie Traoré. Enfin, le 4e prix du nom de Hamed Baba dont trois ouvrages en compétition, tous écrits par des femmes à été  décerné à Madame Maissa Bé. Ce prix a été remis par l’ambassadrice de la France au Mali.

Ce qui faut retenir, c’est que l’ensemble des jurys, à l’unanimité, ont plaidé pour la qualité des ouvrages pour les éditions futurs et non la quantité. Ils ont félicité les lauréats et invité les autres à se lancer dans la publication en laissant quelques choses à la postérité pour ne pas vivre inutilement sur cette terre. Ils ont aussi demande la publication des ouvrages retenus par les maisons d’éditions.

Pour agrémenter la cérémonie le public à eu droit à la prestation du groupe Kaltoum Maiga du désert et le poème du Véronique Kadjo en hommage du grand écrivain Al Hinfèd, arraché à notre affection récemment.

Vivement la prochaine édition pour la promotion du livre dans notre pays.

Mamadou Nimaga

Source: La Lettre du Peuple

Vous allez aimer lire ces articles

Manuscrits anciens : SAVAMA-DCI ET L’IRCICA SIGNENT UNE IMPORTANTE CONVENTION

Culture : 7e édition du Festival Jazzy Koum Ben de Bamako

Me Siriki Zana Koné, auteur du recueil de poèmes ‘’L’Etre et la Volonté’’ : « Celui à qui profite l’injustice n’a aucun intérêt à la combattre »

ORTM en direct Africable en direct