Sauvegarde et gestion des manuscrits anciens du Mali : La Politique nationale arrive !

Au regard de l’importance des manuscrits anciens que l’on retrouve un peu partout sur le territoire, mais plus précisément à Tombouctou, le Mali a décidé de se doter d’un Document cadre de politique nationale. Du 16 au 17 décembre 2021,  le Mémorial Modibo Keïta a abrité l’atelier de « validation du Document cadre de Politique nationale de sauvegarde et de gestion des manuscrits anciens du Mali ».

 

« Deux documents essentiels élaborés par nos experts vous seront soumis au cours de cet atelier : Il s’agit du projet de Document cadre de Politique nationale de sauvegarde et de gestion des manuscrits anciens du Mali et son Plan opérationnel », a indiqué le ministre en charge de la Culture. Pour la circonstance, il avait à ses côtés  Edmond Mukala, représentant résident de l’Unesco au Mali.

Le ministre Andogoly a ensuite  rappelé que ces documents sont issus de la réflexion collective sur les questions relatives à la préservation, l’accessibilité, l’exploitation et la valorisation des manuscrits anciens du Mali. «  Ils répondent ainsi aux objectifs de renforcement du cadre législatif, juridique, administratif et institutionnel permettant de définir le rôle et le statut des manuscrits anciens, des collections et bibliothèques, des détenteurs et familles détentrices de manuscrits et de lutter contre le trafic illicite des manuscrits anciens au Mali », a-t-il déclaré.

Selon lui, l’atelier vise à améliorer et à parfaire le Document cadre de Politique nationale de sauvegarde et de gestion des manuscrits anciens. Ce sera, dit-il, une bonne occasion pour  recueillir l’adhésion des parties prenantes et les engager à la bonne mise en œuvre du Document-cadre de Politique pour les années à venir.

Le ministre en charge de la Culture a aussi salué et remercié les partenaires du Mali (les États membres de l’Union européenne présents au Mali, la Suisse, la Norvège et l’Unesco) pour les soutiens multiples et multiformes, surtout les appuis financiers  qui ont  permis l’organisation, le 28 juin 2021, au Cicb, de l’atelier national de réflexion sur l’implémentation d’une politique de préservation, de gestion, de valorisation et d’exploitation des manuscrits anciens du Mali, suivi du 15 au 30 septembre 2021 au Musée national et du 27 octobre au 10 novembre 2021, au Mémorial Modibo Keïta, des expositions des manuscrits anciens de Tombouctou à Bamako .

L’activité qui vise à doter le Mali d’une politique nationale pour la sauvegarde et la gestion des manuscrits anciens a été cofinancée par l’Agence espagnole de développement et l’Unesco.

B Coulibaly

Source : La Preuve

Vous allez aimer lire ces articles

Us et coutume : Le riche patrimoine culturel peulh fait des émules

Protection du patrimoine culturel : l’État en quête de la bonne formule

Mali – Protection du patrimoine culturel : l’État en quête de la bonne formule

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct