Dangers liés aux ALPC : Le SP-CNPL sensibilise les femmes de Bamako et Kati

Le représentant du ministère de la Sécurité et de la protection civile, le colonel Mamadou Garba Coulibaly, a lancé le 15 mars 2021 la campagne de sensibilisation des femmes et filles du district de Bamako et Kati sur les dangers liés aux ALPC.

 

On notait la présence du sécrétaire permanent du SP-CNPL, le colonel-major Néma Sagara et du représentant de la Minusma.

Le représentant du ministère de la Sécurité et de la protection civile dira que la sécurité n’a pas de prix. « Préserver un environnement sain dénué de toute prolifération des ALPC fait partie des impératifs du moment pour notre pays », a-t-il dit. Et de regretter que de nos jours, on estime à plus de cent millions d’armes circulant de façon illicite dans le monde à travers des réseaux mafieux. Et d’ajouter que ces armes continuent de faire de nombreuses victimes. Pour le colonel Coulibaly, la crise que nous vivons en est une illustration parfaite de la prolifération des armes légères et de petit calibre. Le ministère de la Sécurité mettra tout en œuvre pour assurer la pérennisation des activités de sensibilisation à l’endroit des femmes et de filles sur les dangers liés aux armes, a-t-il annoncé.

Le sécrétaire permanent du SP-CNPL, a rappelé que la prolifération des armes légères et de petit calibre dans notre pays ainsi que l’ensemble de la région du sahel constitue aujourd’hui une menace pour la paix et la sécurité. « Ce phénomène a non seulement augmenté l’impact et l’intensité des conflits armés inter et intracommunautaires mais une insécurité généralisée entravant ainsi le développement économique, social, politique et culturel des pays de la région en général et du Mali en particulier », a-t-il souligné.

Pour le représentant de la Minusma, la prolifération d’armes légères, de munitions et d’explosifs dans nos différentes communautés a entrainé l’intensification de la violence qui liée au terrorisme et à la criminalité organisée. Le représentant de la Minusma regrette que les ALPC tuent sans discrimination et leurs effets sont dévastateurs quels soient l’âge, le sexe, la religion ou ethnie.

 Source : La Minusma accompagne les efforts déployés par le SP-CNLP.

Vous allez aimer lire ces articles

Journée internationale des télécommunications : Les personnes âgées à l’honneur

Que sont-ils- devenus … Compol Souleymane Diarra : Historien de formation, policier par vocation

Marchés de réhabilitation, rénovation et construction lancés par la mission Eucap Sahel Mali : La Société “Sidibé Business Center Sarl” déboutée. Le CRD se déclare “incompétent”

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct