Malijet.co

Défense des intérêts des maliens établis à l’étranger : Le président Mohamed Chérif Haïdara construit une belle stature autour du CSDM

Le Haut Conseil des Maliens de l’Extérieur (HCME) perd du terrain après l’appel pathétique lancé par son président, Habib Sylla, de demander à IBK de se présenter de nouveau à la présidentielle. Depuis lors, les Maliens de l’extérieur se tournent vers le Conseil Supérieur de la Diaspora Malienne (CSDM) dont son président, Mohamed Chérif Haïdara, a construit une belle stature autour de cette association définitivement tournée vers la défense des intérêts des Maliens établis à l’étranger.

Grâce à la compétence, l’engagement et le sérieux dans le travail du Président Mohamed Chérif Haïdara, le CSDM gagne en crédibilité auprès de ses compatriotes. Cela, pour son respect des principes de son association qui sont centrés autour de la défense des intérêts des Maliens de l’extérieur. A chaque occasion, le président Haïdara ne cesse de clarifier la position de son association.

Selon lui, le CSDM est une association de la société civile et restera dans cette position quoiqu’il advienne. Il n’a pas à s’immiscer dans la politique. Mohamed Chérif Haïdara répondait ainsi à un journaliste qui lui a demandé son avis sur l’appel de Habib Sylla, président du HCME qui a appelé IBK à se présenter de nouveau à la présidentielle de 2018. Lequel appel a fait couler beaucoup d’encre et de salive au sein des Maliens de l’extérieur dont certains se sont ouvertement désolidarisés de l’homme. A en croire M. Haidara, le CSDM, bien que sœur jumelle du HCME, n’entend pas tomber dans ce piège. C’est pourquoi, son président a tenu à clarifier la position de son association qui a la seule vocation de défendre les intérêts des Maliens établis à l’étranger. Cette déclaration a rehaussé l’image du CSDM auprès de ses compatriotes vivant hors du Mali car ces derniers voient en cette association le défenseur de leur cause, d’où l’adhésion massive enregistrée à longueur de journées.

De 17 pays au départ, le CSDM est aujourd’hui représenté dans 41 pays. Une belle montée due à ses efforts dans la défense des intérêts des Maliens de l’Extérieur. En plus de ces actions, le CSDM est présent sur le terrain de l’humanitaire. Les visites de courtoisie et de compassion que rendent ses responsables à l’intérieur du pays sont révélatrices du souci de cette association à rendre les autres heureux. Le dernier acte en date qui a réjoui les Maliens, c’est la visite de compassion rendue à l’ambassadeur de Russie au Mali, suite à la mort de 25 Russes lors d’un crash d’avion.

Par ailleurs, le CSDM a assisté les sinistrés des inondations survenues à Abidjan au cours de ce mois de juin, sans compter les investigations qu’il a menées lors du naufrage d’une pirogue dans une sous-préfecture de la Côte d’Ivoire où 5 jeunes Maliens ont perdu la vie. Par cet acte, le CSDM a montré que tout ce qui touche les pays d’accueil, le touche également. Des démarches qui créent la confiance entre les compatriotes et l’association.

Alex

 

Source: Le Démocrate

Vous allez aimer lire ces articles

Monde : Les Etats-Unis dans le top 10 des pays les plus dangereux pour les femmes

DIRPA : des Journalistes intègrent la gestion de crise

Merci à nos amis !

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct