CSDM : l’ambition démesurée

Dans une de nos précédentes parutions, nous parlions du président du CSDM (Conseil supérieur de la diaspora malienne), Haïdara Cherif Mohamed, qui se mêlait de tout.

 

À l’époque, nous savions qu’il avait des prises de parole bizarres, des comportements incompréhensibles et c’est ce que nous dénoncions. Mais nous étions à mille lieues d’imaginer qu’il était autant égoïste et qu’il avait des ambitions ridicules et démesurées.

Il vient, une nouvelle fois, de prouver tout le bien que nous pensions de lui. Il a convoqué, pour la circonstance, il y a quelques jours de cela, une conférence de presse pour expliquer aux journalistes ses prétentions et ses attentes au sujet de la situation actuelle.

Il a, lui-même, affirmé aux confrères que son combat dans le M5-RFP était personnel et que ce n’était pas pour l’intérêt du pays. Le président du CSDM demande des postes au sein du futur gouvernement et dans la nouvelle Assemblée nationale. À ses dires, ses militants de la diaspora méritent des portefeuilles ministériels et des postes de députés.

Source : Nouvelle Libération

Vous allez aimer lire ces articles

Moussa, à Malte : « Ici, c’est comme la Libye, on est enfermés sans raison »

Migration: mort de 27 personnes dans un naufrage au large de la Mauritanie

Le Premier ministre reçoit le Haut conseil des Maliens de l’extérieur

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct