Malijet.co

Il faut rendre à César ce qui appartient à César : Les maliens établis au Bénin veulent Amadou Diallo dit Baba, président du haut conseil des maliens du Benin comme consul honoraire.

Les maliens résidants au Benin protestent depuis plus de six mois, contre la candidature de Monsieur Nouhoum Abdou Maïga, au poste de consul honoraire du Mali au Benin, au motif que ce dernier est un imposteur, qui veut servir ses propres intérêts et non l’intérêt de la communauté malienne du Benin. Par conséquent ils réclament l’arrêt de la procédure de nomination, de Monsieur Maïga et que soit nommé à ce poste Monsieur Amadou Diallo dit Baba, président du Haut Conseil des maliens du Benin qui d’après eux joue déjà le rôle du consul.

Depuis plus de six mois environ, la communauté malienne vivant au Benin proteste contre la candidature de Nouhoum Abdou Maïga, au poste de consul honoraire du Mali au Benin, qui semble avoir la confiance des autorités maliennes pour être nommé à ce poste. C’est avec beaucoup d’angoisses, que nos compatriotes, ont appris cette nouvelle et entendent faire tout ce qui est à leur pouvoir, pour empêcher cette nomination, qui constitue à leurs yeux un, total mépris de nos autorités à leur égard. D’après Amadou Diallo dit Baba, opérateur économique de son état et président du Haut Conseil des maliens du Benin, sa représentation n’a pas été consultée par rapport à cette procédure de nomination et de surcroit aucune enquête de moralité fiable n’a été diligentée pour en savoir davantage sur la personne de Nouhoum Abdou Maïga. A la rédaction de notre journal, nous avons réussi plusieurs témoignages de nos compatriotes vivants au Benin qui se disent stupéfiaient devant cette affaire. D’abord Monsieur Maïga n’est pas connu par la communauté malienne du Benin, il n’a jamais participé à aucun évènement heureux ou malheureux, ou à aucune activité organisée par la communauté malienne. Il ne s’est jamais occupé en un mot des problèmes des maliens. Comment peut-il prétendre être leur consul honoraire, si ce n’est pour des intérêts personnels et égoïstes. Selon nos sources bien introduites, Nouhoum Abdou Maïga a escroqué un citoyen béninois d’une somme de 9 millions de nos francs, malheureusement pour Monsieur Maïga  sa victime ne s’est pas laissé faire car elle amena l’affaire devant la justice. La police béninoise, sur ordre de la justice procédera à l’arrestation du futur probable consul honoraire du Mali au Benin. Décidément le ridicule ne tue plus dans ce pays. Informé de l’affaire, le président du Haut Conseil des maliens du Benin, Monsieur Amadou Diallo dit Baba, un digne fils du Mali a usé de toute son influence pour que son compatriote Maïga soit libéré. Aujourd’hui, c’est ce même homme en occurrence Nouhoum Abdou Maïga ayant bénéficié du soutien de son frère et ancien ambassadeur du Mali au Ghana, en la personne de Mahamadou Maïga, qui est en passe de devenir consul au détriment de l’infatigable Amadou Diallo dit Baba qui fait un travail appréciable et apprécié par toute la communauté malienne du Benin. Monsieur Diallo travaille d’arrache-pied chaque jour que Dieu fait pour que ses compatriotes puissent vivre en quiétude au Benin. Il les héberge, il les nourrit ainsi qu’il les aide dans les démarches administratives en leur facilitant la réinsertion socio-économique. Un tel fils mérite la reconnaissance de la nation et à ce titre le poste de consul honoraire lui échoit, puisqu’il est déjà au boulot. Les maliens résidants au Benin, dans leur majorité soutiennent, le président du Haut Conseil des maliens du pays de Patrice Tallon et ont formé un front contre la nomination probable, de Nouhoum Abdou Maïga qu’ils qualifient d’imposteur. D’ores et déjà, la communauté malienne du Benin, s’est mobilisée autour de son président et elle a fait signer des pétitions de protestations contre la candidature de Nouhoum Abdou Maïga, par plus de deux mille maliens vivants à Cotonou et à l’intérieur du Benin.                      A cet effet, le président du Haut Conseil des maliens du Benin a adressé des correspondances à Monsieur le Ministre des affaires étrangères du Mali et à son homologue du Benin, à Monsieur le Ministre de l’intérieur et de la sécurité publique du Benin, à Monsieur le président du Conseil Economique Social et Culturel du Mali, à Monsieur le Ministre des maliens de l’extérieur du Mali, pour leur signifier la signature de plus de deux mille pétitions de protestations contre cette candidature et les met en garde contre tout ce qui pourra résulter de cette situation. Nous nous sommes procuré les correspondances, que nous avons fait le devoir de publier pour éclairer nos lecteurs.

Fousseini Ouattara :                                                                                                                          

LE HERON

Vous allez aimer lire ces articles

Coronavirus: Le Mali débloque 30 millions pour assister les maliens de Wuhan

Accès à la carte NINA: l’AME et le HCME interpellent les autorités

URGENT : UN DIPLOMATE MALIEN ARRÊTÉ A MALABO EN GUINÉE ÉQUATORIALE

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct