Malijet.co

La diaspora : Habib Sylla, Président du HCME, une fierté nationale

Il n’est pas donné à tout le monde de quitter son pays pour aller réussir dans un autre pays. Comme on le dit nul n’est prophète chez soi. C’est un peu la comparaison que l’on pourrait être tenté de faire, compte tenu des assauts subis par le Président du Haut conseil des maliens de l’extérieur (HCME), Habib Sylla, ce fils digne qui fait l’honneur du pays aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur.


Comme tous les jeunes notamment les soninké, Habib Sylla à bas âge, a osé prendre la route de l’aventure. Dans les années 1972, le jeune profite de la Can au Cameroun pour rentrer au Gabon. « Je suis rentré au Gabon en culotte, je ne connaissais personne dans ce pays », a avoué Sylla lors d’une conférence de presse. Arrivé dans le pays d’Oumar Bongo, ce jeune s’est forgé à travers les activités commerciales une vie meilleure. Grâce la clémence de Dieu, il s’est fait remarquer par son courage, son dévouement pour les travaux bien faits. Ce qui a motivé les gens à le faire confiance dans les affaires. Pendant des années, le jeune Sylla a mouillé le maillot pour honorer son pays, sa famille. Être riche c’est la volonté du bon Dieu ne dit-on pas. Habib Sylla après des années de durs labeurs, s’est vu prospérer dans les affaires. Cet opérateur économique hors-pair dispose de plusieurs entreprises qui font des travaux remarquables bien entendu pour le développement et l’épanouissement de la République gabonaise, où il exerce depuis son jeune âge. Aujourd’hui, Habib Sylla est un homme qui fait la fierté du Gabon et du Mali. A l’exception de ceux qui lui en veulent, sinon on sait très bien que cet homme porte le Mali dans son cœur. Il contribue partout où il se trouve, à son émergence. Pas besoin de donner des exemples; les nombreux actes qu’il pose en sont une parfaite illustration mais Dieu le sait et les maliens également.
Être national et être patriote, quel atout pour le pays
Depuis un certain temps, des personnes de mauvaises fois, font circuler des propos comme quoi Habib Sylla aurait renoncé à la nationalité malienne au profit de celle du Gabon. Pour ceux qui ne connaissent pas le Gabon, c’est un pays africain qui dispose de lois qui le régissent. Qui ne connaît pas les épreuves pénibles que les aventuriers traversent pour s’y rendre. Qui ne sait pas que tous les moyens sont bons, sauf ceux prohibés par Dieu, pour avoir un avenir meilleur. Qui ne sait pas qu’être un malien ne sert à rien, si tu n’as pas son amour dans ton cœur. Combien sont ceux qui se glorifient d’être des maliens et pourtant ils spolient, volent, détournent ce même pays. Ceux qui partent à l’aventure en subissant toutes les peines et retournent investir dans leur pays pour contribuer à leur développement ne sont pas respecter par les gens souvent de bon à rien. Par ailleurs, les détracteurs du Président Sylla doivent savoir que Habib est un homme à respecter à travers ses actions menées et ses actes posés au Mali. Pendant sa présidence au HCME, l’homme a œuvré pour rassembler les hommes et les femmes de la diaspora, ce qui lui a valu son second mandat. Il est temps pour les maliens de se donner les mains afin de construire le pays. Chacun malien partout où il se trouve a un rôle à jouer pour son développement. On n’a pas d’autre héritage commun que ce pays, le Maliba, donc nous devons ensemble le construire, l’émerger pour honorer nos descendants et nos ascendants.
M.L. KONE 

Source: Le Fondement

Vous allez aimer lire ces articles

Dialogue national inclusif : Ce que propose le CSDM

Atelier sur les termes de référence du DPI : La satisfaisante restitution du CSDM à ses adhérents.

SEYDOU YACOUBA KANE : L’enfant prodigue de Madina-Alhéry

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct