Plus de 650 personnes secourues au large de la Tunisie, en un week-end

Entre vendredi et lundi, les autorités tunisiennes ont intercepté 657 migrants, qui projetaient de rejoindre l’Europe en traversant la Méditerranée. Parmi les candidats à l’exil se trouvaient des Tunisiens, des personnes originaires d’Afrique subsaharienne et des Égyptiens.

 

Les tentatives de traversée de la Méditerranée se multiplient ces derniers jours. Au total, 657 personnes ont été secourues en mer ou interceptées par les autorités tunisiennes maritimes et militaires, entre le vendredi 12 et le lundi 15 août, via 46 tentatives d’émigration différentes.

Dans la seule nuit de dimanche à lundi, “des unités de la garde maritime du nord, du centre, et de la côte sud ont réussi à contrecarrer 10 tentatives de franchissement de la frontière (maritime vers l’Italie, ndlr) et secouru 156 personnes”, a indiqué la Garde nationale dans un communiqué. Parmi ces 156 migrants, les autorités ont identifié 102 ressortissants de pays d’Afrique subsaharienne, les 54 autres étant des Tunisiens.

La nuit précédente, la garde nationale a dit avoir “déjoué 11 tentatives d’émigration de 219 migrants depuis les côtes du centre et du sud du pays”, dont 113 ressortissants d’Afrique subsaharienne et l’autre moitié de Tunisiens. Les autorités ont indiqué avoir saisi 12 moteurs et 7 bateaux, sans préciser dans quel état étaient ces embarcations.

Par ailleurs, dans la nuit de vendredi à samedi, les forces de l’ordre ont empêché une tentative de départ depuis Hammamet d’une famille de 15 personnes, originaire de Kairouan, dans le centre du pays, dont cinq femmes et quatre enfants en bas âge. Selon une source sécuritaire interrogée lundi par la radio Mosaïque FM, les membres de la famille avaient déboursé environ 50 000 dinars (15 000 euros) pour se procurer un bateau, deux moteurs et des gilets de sauvetage.

La même nuit, la garde nationale a dit avoir intercepté 225 migrants dans 23 tentatives différentes depuis différents points du littoral tunisien, sans préciser l’origine de ces candidats à l’émigration.

“Une augmentation spectaculaire” des exilés égyptiens

De son côté, la marine militaire a “porté secours à 42 Égyptiens”, dimanche, devant l’archipel de Kerkennah, dans le centre-est, partis la nuit précédente des côtes libyennes, a indiqué à l’AFP Mohamed Zekri, porte-parole du ministère de la Défense. Après le naufrage de leur embarcation, ils s’étaient réfugiés sur une plateforme pétrolière au sud-est de l’archipel.

Depuis le début de l’année, les départs en mer de ressortissants égyptiens sont nombreux. Entre le 1er janvier et le 12 août, sur les 45 664 personnes arrivées en Italie de cette manière, 8 821 étaient égyptiennes, contre 2 532 pour la même période en 2021. Des chiffres qui font du pays la deuxième nationalité la plus représentée par les arrivants, derrière la Tunisie.

Parmi les causes qui expliquent cette “augmentation spectaculaire”, des mots même de la Commission européenne dans une note interne consultée par le média Euro Observer : une grave crise économique dont Le Caire peine à s’extirper, et qui pousse les jeunes Égyptiens, désespérés par le manque de perspectives, à fuir coûte que coûte.

À l’instar des Tunisiens, dont le pays compte désormais quatre millions de pauvres. Le départ en mer, le 6 août dernier, du gardien de but du Club Sportif Sfaxien Mohamed Ali Chelbi a fait la Une des journaux en Tunisie, et a rappelé que la précarité touchait de larges parts de la population.

Selon l’agence européenne Frontex, la route de Méditerranée centrale a été empruntée par plus de 42 500 migrants entre janvier et juillet, soit une hausse de 44 % par rapport aux sept premiers mois de 2021. Si une partie des candidats à l’exil arrive à destination, d’autres ne survivent pas à cette dangereuse traversée. Le 9 août, quatre enfants, trois femmes et un homme sont décédés dans le naufrage de leur embarcation au large de l’archipel tunisien des Kerkennah. Tous étaient de nationalité tunisienne.

Source : InfoMigrants

Vous allez aimer lire ces articles

62e anniversaire de l’indépendance du Mali : Les Maliens du Gabon célèbrent en grande pompe

Haut Conseil des Maliens de Gabon : 22 septembre célébrée avec éclat

Migration de transit : Une mission de haut niveau de la CEDEAO dépêchée au Niger

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct