Malijet.co

Téléchargez la meilleure application pour regader ORTM

Disponible sur Google Play

Rencontre ministre Sylla et délégation du HCME: les enjeux et les défis à relever

Conformément aux textes, les membres du Haut Conseil des Maliens de l’extérieur (HCME) ont tenu les 14 et 15 avril 2017, à l’hôtel Radisson Blu de Bamako, les travaux de leur 12è Conseil d’administration.
A l’issue des deux jours d’échanges fructueux, d’importantes recommandations ont été formulées par la quarantaine de délégations. Cela en vue d’améliorer les actions du HCME en faveur du développement du Mali et pour une meilleure gestion de la migration.

Abdrahamane SYLLA ministre maliens exterieurs renconte delegation hcme

Cette session, essentiellement consacrée à l’examen et à l’adoption des rapports sur la vie du HCME ; le contrôle des taches issues de la dernière conférence ; le rapport d’activités 2016 et les perspectives 2017, aura permis aux administrateurs d’avoir des échanges francs et constructifs avec l’ensemble des partenaires institutionnels du HCME.
Durant les deux jours de travaux, emprunts de cordialité, de convivialité et d’esprit fraternel, plus de 40 délégations venues de divers horizons ont échangé et fait des recommandations qui permettront d’apporter plus d’amélioration aux actions du HCME en faveur du développement du Mali et pour une meilleure gestion de la migration.
Ces résolutions se résument en huit points, à savoir: l’adoption du rapport d’activités; du rapport financier; la convocation d’une conférence extraordinaire ; le renforcement des capacités avec les partenaires techniques et financiers ; la bonne gouvernance ; la problématique des passeports et des pièces d’identité ; l’unité et la cohésion au sein des comités de base ; ainsi que la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale.
Autre point important qui ne figure pas dans la rubrique des recommandations, c’est l’engagement et l’accompagnement de la diaspora en faveur du département de tutelle pour la mise en œuvre de la Politique nationale de la migration.
Voilà autant de mesures adoptées au cours de ce conseil d’administration auxquelles le président du HCME, Habib SYLLA, a voulu partager avec le ministre Abdrahamane SYLLA, à la faveur d’une cérémonie de restitution qui est tenue, mardi dernier, dans les locaux du département des Maliens de l’extérieur et de l’intégration africaine.
Le président SYLLA était accompagné dans cette démarche par une importante délégation de la diaspora, de l’Ambassadeur du Mali au Burkina, Amadou SOULALÉ.
Par ce déplacement, il s’agissait aussi de manifester la reconnaissance et la gratitude de nos compatriotes vivant à l’extérieur, d’abord au ministre de tutelle pour sa bienveillance et sa disponibilité à toute épreuve, ensuite aux hautes autorités du pays au premier chef desquelles le président IBK, pour avoir tenu une promesse : la construction d’un siège flambant neuf avec toutes les commodités.
Pour Habib SYLLA, il s’agit là d’une dette que les Maliens de l’extérieur sauraient la rendre au moment opportun.
Le ministre s’est réjoui de la tenue, dans un climat serein, de cette 12è session qui a permis de faire le bilan du parcours du HCME ; d’analyser sans complaisance les problèmes ; de proposer de solutions et d’envisager l’avenir. C’est en ce que résidait, a-t-il souligné, toute la pertinence et l’importance de cette rencontre. D’où sa satisfaction par rapport aux résultats obtenus ainsi que les recommandations qui en sont issues.
Au-delà de ce satisfecit, Abdrahamane SYLLA a rappelé à ses visiteurs du jour le rôle éminemment important du Haut conseil des Maliens de l’extérieur, une invention malienne, qui continue à inspirer tous les pays de la sous-région. D’où son souhait de voir encore la structure jouer son rôle de grand pionnier qui continue à insuffler l’exemple chez les autres.
Aussi, le ministre Abdrahamane SYLLA a profité de l’occasion pour partager certaines préoccupations essentielles au lendemain de la mise en place du nouveau gouvernement.
Bénéficiant une nouvelle fois de la confiance du Président IBK, le maître des lieux, qui s’est vu renforcer par le volet de l’intégration africaine, a insisté sur le rôle utile de ce secteur qu’il hérite dans le cadre de la défense des droits des Maliens vivant à l’extérieur. De ce fait, il a évoqué certains défis majeurs à relever au nombre desquels: la sécurisation juridique des Maliens de la diaspora, qui est une instruction ferme du président de la République ; la sécurisation des investissements de ces derniers dans leur pays d’accueil ; l’unité et la cohésion pour un Mali de paix et de réconciliation.
Par ailleurs, si le ministre SYLLA se félicite de l’engagement de la diaspora à accompagner la Politique nationale de la migration chiffrée à 120 milliards de FCFA, il a tout de même sollicité l’implication du Haut conseil dans la sensibilisation et l’information de nos compatriotes par rapport à la fiabilité des documents et pièces administratives qu’ils possèdent.
Après avoir rappelé les difficultés liées à l’immigration clandestine, le ministre SYLLA a souligné l’apport combien important fait à l’économie du pays par les Maliens de l’extérieur. En effet, selon les derniers chiffres de 2016, ce sont plus de 400 milliards de F CFA que nos compatriotes vivant à l’extérieur ont envoyé via le circuit classique d’envoi d’argent. D’où son invite à un investissement national de leur part dans des projets de développement pour le pays.

Par Mohamed D. DIAWARA

 

Source: info-matin

Vous allez aimer lire ces articles

Contribution : Tentative de pugilat à l’Ambassade du Mali au Gabon après la découverte d’un réseau de faussaires du laissez-passer malien

Mali Millionaire Club (MMC) : Une Avancées Historique à pas de Géant:

L’appel de Kamissa Camara au Président IBK : « Monsieur le Président, abandonnez votre projet de Constitution, la stabilité du Mali en dépend ! »

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct