Le Ministère de l’Intégration Africaine a organisé mardi dernier à la l’Hôtel Kepeski un atelier de consultations Nationales sur l’Elaborations de  la Vision post 2020 de la CDEAO.

La rencontre a été présidée par M. Baber Gano, ministre de l’Intégration Africaine, en présence de M. Hamidou Boly, représentant spécial de la Commission CEDEAO, des représentants de la société civile des chefs de quartier de Bamako  et plusieurs autres invités.

Cette rencontre de deux jours aura permis aux participants nationaux et internationaux de se prononcer sur les différentes thématiques. Il s’agit entre autres, de la population et le capital humain, l’économie, les structures sociales, la gouvernance, la paix et sécurité, l’environnement, les innovations techniques et les défis liés questions transfrontalières.

Dans son discours d’ouverture des travaux, M. Baber Gano, ministre de l’Intégration Africaine a rappelé que la vision post 2020 de la CDEAO a été adoptée en juin 2007 par la conférence des chefs d’Etats comme plan de développement pour la transformation de l’Afrique de l’Ouest à l’Horizon 2020.

Cela, ajoute-t-il, en vue de créer une région sans frontière, paisible, prospère et cohérente, bâti sur la bonne gouvernance, en vue de permettre les pays membres d’accéder et exploiter ses énormes ressources par la création d’opportunité de développement durable et de la préservation de l’environnement.

Le ministre de l’Intégration Africaine a  ensuite énuméré les 5  piliers de la vision poste 2020 de la CEDEAO. Il s’agit notamment de la mise en valeur des ressources de la région, la paix et sécurité, la gouvernance, l’intégration économique et monétaire et de la croissance du secteur privé.

A titre de rappel, dira le ministre qu’une feuile de route pour l’élaboration de la vision poste 2020 de la CEDEAO a été approuvée par le conseil des ministres par cette organisation lors de la 81é session ordinaire tenue au Nigeria.

C’est suite à cela, ajoutera-t-il, que des consultations nationales des parties prenantes de tous les Etats membres ont  prévalu, en vue de recueillir leurs attentes et leur  prise en compte optimale dans le nouveau document de la planification stratégique. « Ces consultations nationales doivent se faire sur une base inclusive et participative », a-t-il, conclu.

Hamidou Boly, représentant spécial de la Commission CDEAO a pour sa part félicité le Président de la République pour son effort inlassable dans la gestion de la crise qui traversent les pays du Sahel.

Le représentant spécial de la Commission CDEAO dira enfin que des avancées considérables ont été enregistrées dans la gestion des conflits, de la mise en place des premières unités de maintien de la paix, la solidarité entre les pays membres de la CEDEAO.

Abdoul Karim Sanogo

Source: Le 26 Mars