Difficulté d’accès aux cartes NINA : la fin du calvaire en marche ?

L’accès aux cartes biométriques autrement appelées les cartes NINA, entendez par là, le Numéro d’Identification Nationale était devenu un casse-tête pour bon nombre de Maliens. Après les récentes sorties des autorités, ce calvaire prendra-t-il fin bientôt ? 

 

L’accès aux cartes NINA (Numéro d’Identification Nationale) est, depuis de nombreuses années, devenu un vrai problème, un casse-tête inéluctable ; du moins ceux qui se levaient pour tenter de régulariser ou compléter à jamais leur citoyenneté, la vraie citoyenneté. Mais qu’est-ce que l’on constate ? Finalement à force de vouloir devenir un Malien, le vrai, cette volonté de croire et faire de cette carte NINA, ses papiers ou pièces d’identité nationale, ne se concrétise pas. Pas la peine de se déplacer pour aller se faire une place dans les coulisses de Korofinna, au bout d’un fil de rang très long et pouilleux. Pouilleux, car il faut toujours qu’on ait le bras long ou que l’on mette la main dans sa poche, et lourdement pour avoir ne serait-ce qu’une fiche individuelle qui prouve suffisance que la personne a bien été enrôlée, est un épineux problème. Le pire c’est que ce sont les agents en uniforme qui se lancent pour la plupart dans ces magouilles mafieuses. On dirait certainement qu’ils sont en connivence avec certains travailleurs corrompus. Ce que nous avançons dans ce papier n’a pas été pioché du simple fait que nous analysions ou d’une imagination pure et simple, ou que nous parlions par sentiment ; mais non, le fait est que nous avons été indirectement concernés par une situation similaire, par des témoignages des gens qui ont préféré rester dans l’ombre.

Face à ces nombreux casse-têtes auxquels les citoyens sont confrontés, les autorités actuelles du pays ont songé déjà à comment surmonter une si délicatesse situation. Car dans une déclaration récente, le cabinet du Premier ministre Moctar Ouane a offert un avant-gout de ce qui se passera très prochainement pour décanter la situation malencontreuse.

« Les difficultés liées à l’obtention de la carte NINA, seront bientôt un mauvais souvenir. Moctar Ouane a décidé dans un premier temps d’envoyer dans les semaines à venir des équipes spéciales d’enrôlement dans les missions diplomatiques de France, d’Espagne, d’Italie et de Côte d’Ivoire. Au même moment, les opérations d’enrôlement se poursuivront à l’intérieur du pays. Telles sont les décisions fortes prises à l’issue de la réunion de suivi sur l’équation NINA, ce jour » précise une déclaration publiée ce 19 janvier 2021 sur la page Facebook de la primature.

Ainsi dire que la fin du calvaire est en marche pour les citoyens maliens ; ceux qui œuvrent pour bonne marche de la citoyenneté et comptent accomplir leur devoir civique de la plus belle des manières. Il reste à savoir, comment Moctar Ouane et son équipe s’y prendront ?

Moriba DIAWARA

Source : LE COMBAT

Vous allez aimer lire ces articles

Sans Tabou: occupation djihadistes, à quand une solution définitive ?

Sanogo: l’imbroglio politico-judiciaire

Police nationale: reconnaissance au contrôleur général Moussoudou ARBY

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct