Dans le cadre d’un partenariat public-privé, le ministre de la sécurité et de la protection civile, le Général Salif Traoré, accompagné du directeur de la Police nationale, Moussa Ag Infani et du promoteur de l’œuvre, directeur de Mali Solutions Numériques (MSN), Samba Batilly, a procédé à l’inauguration d’un bâtiment flambant neuf devant désormais abrité le siège de la police aux frontières et le centre de la production des passeports biométriques maliens. C‘était à la direction générale de la Police, le jeudi, 19 mars 2020.

Le principal objectif attendu de la construction de ce nouveau siège pour la PDF est d’accueillir des demandeurs de passeports et de visas. Le 1er étage rassemblera la direction et les chefs de division de la Direction de la Police aux frontières ; l’enrôlement des demandeurs de passeport sera réalisé dans une salle climatisée de 70 m2 comportant 15 boxes individuels dont le dispositif de recueil des données biométriques, empreintes digitales et photographie, a été modernisé pour limiter les temps d’attente des usagers. Les demandeurs de visa seront pour leur part reçu dans un espace doté de 4 bureaux-guichets. L’ensemble de ces deux publics sera accueillis dans une salle d’attente climatisée de 50 places doté d’un dispositif de gestion de file d’attente automatisé. Par ailleurs, une antenne spécifique « service clientèle » sera mise en place pour répondre dans les meilleurs délais aux questions des défendeurs et permettra de résoudre plus rapidement les problèmes entravant la délivrance des passeports. Le délai de remise des passeports après réalisation de l’enrôlement au siège de la DPF est de 2 semaines. Et, les personnes souhaitant obtenir leur passeport en urgence dans un délai de 24 heures continueront pour leur part à s’adresser au service express mis en place dans l’ACI 2000. Le bâtiment comprend une forteresse technique qui demeure humaine et accueillante. Il faut rappeler que c’est le 29 juin 2017 que le général de division Salif Traoré, ministre de la sécurité et de la protection civile a posé la première pierre de ce bâtiment devant abriter le nouveau siège de la police aux frontières, siège qui doit désormais devenir le centre névralgique de la production des passeports biométriques maliens. La construction de ce bâtiment s’inscrit dans le cadre du contrat de concession de 10 ans signé le 27 octobre 2015 entre le gouvernement du Mali d’une part, de la Société IDEMIA d’autre part, visant à produire une solution complète pour la production complète de passeports électroniques biométriques répondant aux normes internationales de sécurité définies par l’OACI. Afin d’appliquer ce contrat de concession, IDEMIA et son partenaire malien Mali Solutions Numériques(MSN) également chargée d’assurer le transfert de compétences au profit de ses salariés et collaborateurs, tous Maliens. Cette construction a été entièrement financée par MNS, maître d’ouvrage, pour un montrant de 2, 5 milliards de FCFA. A la fin du contrat concession en 2025, ce bâtiment reviendra de plein droit à l’Etat malien qui de bénéficiaire, en deviendra propriétaire. En moyenne, ce sont 600 à 800 personnes par jour pour le retrait ou soit l’établissement de leur passeport. La Direction de la Police aux frontières est par ailleurs le principal lieu d’interaction administrative avec nos étrangers. Il a été indiqué que l’augmentation du nombre de passeports délivrés annuellement coïncide avec la signature du contrat de concession pour la production de passeports biométriques au Mali, chose qui permet actuellement de réduire les délais de livraison des passeports de la DPF à 2 semaines grâce à un processus de production et de personnalisation modernisé. Depuis le 4 avril 2016, a été réalisée la personnalisation du premier passeport biométrique malien. Et, ce sont 460.000 passeports qui ont été délivrés dans les locaux de la DPF.

Fakara Faïnké

Source: Journal le Républicain-Mali