Malijet.co

Dispersion du sit-in du collectif des diplômés handicapés : La CNDH condamne et demande le respect des droits de l’homme

Dans son communiqué N°009-2019-/CNDH, la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) condamne la « dispersion violente » du sit-in des membres du Collectif des diplômés handicapés le 11 mars 2019 et qui  s’est soldée «  par des blessés ».

La Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) a alors tenu à rappeler que la liberté de manifester pacifiquement sans troubler l’ordre public participe de l’exercice démocratique et constitue un droit fondamental des Droits de l’Homme.  Elle « appelle le Gouvernement à l’observance stricte de ce droit constitutionnel » tout en condamnant « fermement tout recours excessif à la force ». La CNDH, à travers son communiqué, « exhorte l’ensemble des forces vives à créer et maintenir un climat politique apaisé dans l’intérêt supérieur de la nation malienne en engageant un dialogue social constructif ».  Son dernier vœu s’adresse aux unités de maintien de l’ordre. Elle leur demande « à user de la force comme mesure de dernier ressort et seulement dans la mesure où le rétablissement de l’ordre public le requiert. » La commission rappelle : « Pour la CNDH, la prévention des troubles, porteurs de violations des droits humains, est une responsabilité partagée. »

Source: Le Pays

Vous allez aimer lire ces articles

Coopération Japon-Mali : Salif Traoré offre 19 véhicules aux forces de sécurité

Hamadoun Konaté, ministre de la Solidarité et de l’Action Humanitaire

Renforcement des capacités de la police nationale : 25 Sous-officiers et Officiers à l’école de l’intégration africaine

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct