Malijet.co

Distribution de cartes d’électeurs : La morosité !

La morosité ! C’est le qualificatif que cadre avec la distribution des cartes d’électeur pour les élections législatives du 29 mars prochain.

Pour s’imprégner de la distribution des cartes d’électeurs pour les législatifs prochains, notre équipe s’est rendue, le vendredi, 13 mars dernier dans des sous-commissions de distribution de la mairie de la Commune I du District de Bamako.

Après la Mairie centrale de la Commune I, nous avons été redirigés vers le bureau de la sous-commission 16 à Korofina et le centre secondaire d’Etat Civil de Fadjiguila, où était installée la sous-commission 19 et 20 de distribution des cartes.

Sous une atmosphère très calme, force est de constater que tout se passe comme souhaité. Des citoyens minus de leurs pièces d’identités venus retirer leurs cartes sont autour des membres de l’équipe de distribution, concentrés sur le boulot.

Selon Fatoumata Oumar Keita, administratrice de la  sous-commission 16, il y a au total 9 sections de distribution et 24 sous-commissions en Commune I. «  Le problème qui se pose concerne ceux qui viennent pour retirer les cartes à la place d’autres citoyens. Quand on essaie de leur faire comprendre, ils s’énervent. Les gens n’ont pas la même compréhension. Qu’ils comprennent que nous avons des règles à respecter dans notre travail », a souligné Fatoumata Keita.

Venu pour retirer la carte d’électeur de son épouse, Adama Diabaté dit ceci : « Les gens doivent venir retirer leurs cartes et attendre le jour du vote. Quand on voit dans la salle, il n’y a pas assez de gens pour retirer les cartes. Il faut vraiment sensibiliser les gens à le faire et que les gens sachent que l’Etat a mis de l’argent pour la confection de ces cartes. Donc à nous les citoyens aussi de remplir notre part de responsabilité car l’Etat a déjà fait sa part du boulot. Moi, j’ai retiré ma carte avant et aujourd’hui je suis venu retirer celle de mon épouse, le jour du vote, elle ira remplir son devoir civique », a indiqué M. Diarra.

Abdoulaye Dicko, membre de la sous-commission 19 : « C’était un peu compliqué avant de mettre l’ordre dans les cartes. Mais, maintenant les gens viennent retirer leurs cartes dans la facilité. Les difficultés que nous avons sont par rapport aux salles et aux tables bancs pour la bonne mise en place », a-t-il dit.

 

Le nombre de cartes retirées par jour est un minime, selon M. Dicko, par rapport aux attentes. Environs 80 cartes ont été distribuées au début, mais depuis le mardi le nombre de retrait a augmenté.

Aux dires d’Ibrahima Théra, membre du bureau RPDM, il y a « peu de personnalités pour la distribution et c’est presque partout, peu de gens  viennent faire le retrait».

Quant à Youssouf Dembélé, il se réjouit de l’organisation. « Je pensais que j’allais trouver une foule et de la bousculade dans le bureau, mais je vois que tout est bien organisé et cela permet de retrouver sa carte facilement. Je demande aux gens de venir retirer leurs cartes, car c’est avec ça qu’on peut accomplir son devoir civique », a-t-il invité.

Rappelons que la distribution des cartes d’électeurs se poursuivra jusqu’au jour du vote.

Mahamadou Sarré

Source: L’Observatoire

Vous allez aimer lire ces articles

KADIOLO : l’eau presque introuvable dans le cercle

Apaisement du front social : Les taux mensuels d’indemnité de résidence des enseignants à la hausse

Bakary Kanouté : Un réparateur de moto pas comme les autres

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct