Le Premier ministre malien Boubou Cissé met sa menace à exécution. Il vient de lancer le recrutement de 15.000 enseignants volontaires.

Cette mesure draconienne du patron du gouvernement intervient après une déclaration fracassante lors de la deuxième journée des travaux sur les grandes orientations politiques du Dialogue National Inclusif au CICB, il y ‘a un peu plus d’une semaine.

« Malgré tous les efforts consentis, si les enseignants refusent la conciliation, l’État assumera ses responsabilités pour que les enfants aillent à l’école. Le gouvernement envisage de recruter 15.000 volontaires sortants des l’IFM pour suppléer les enseignants grévistes le temps de trouver un compromis », avait menacé le chef du gouvernement.

Source: Mali24.info