DEF 2022 : les autorités scolaires satisfaites « du bon déroulement des épreuves »

Les épreuves de l’examen du diplôme d’Études Fondamentales (DEF) ont pris fin mercredi dernier (29.6.22). Sur toute l’étendue du territoire national, aucun incident majeur n’a été signalé, selon les autorités scolaires.

 

A Tombouctou, les épreuves du DEF se sont bien déroulées selon Mahamadoun Pléa, directeur du centre d’animation pédagogique du cercle. Pour lui, les candidats inscrits pour cet examen ont pu composer dans « des conditions acceptables et sans problème ».

« Nos candidats ont composé dans quatorze (14) centres. Treize (13) centres classiques et un (1) centre arabe », explique M. Pléa. Il souligne qu’« onze (11) centres se trouvaient dans la ville de Tombouctou, trois (3) à l’intérieur de Tombouctou dans les communes d’Alafia, Lafia et Bourem-Inaly ». Il affirme que le « DEF s’est bien déroulé sans aucun incident, partout, dans les conditions les plus souhaitables ».

Le responsable du centre d’animation pédagogique de Ségou affirme la même chose. Drissa Traoré atteste que « les examens ont démarré dans de bonnes conditions »« À Ségou, il n’y a pas eu de fraude encore moins de fuite de sujets. Cette année est une année exceptionnelle », précise le DCAP de Ségou.

Note d’inquiétude au sud

A Banamba, dans la région de Koulikoro, un vent d’inquiétude régnait dans le cercle, les jours qui ont précédé le début des épreuves. Alassane Maïga, directeur du centre d’animation pédagogique du cercle, craignait une attaque djihadiste. Toutefois, il estime que « le planning était bon et bien exécuté ». De son point de vue, « il n’y a pas eu de problème majeur ». Alassane Maïga rappelle, par ailleurs, la psychose suite à des mouvements djihadistes à Kiban, la semaine précédente. Mais avec l’intervention du gouverneur, il y a eu des renforts. « Je peux dire que c’était bien organisé cette année. On a presque écoulé le programme, il n’y a pas eu de problème », conclut-il.

A noter qu’ils étaient plus de 2034 mille candidats inscrits à l’examen du DEF session 2021 – 2022.

Source : Studio Tamani 

Vous allez aimer lire ces articles

Démarrage des cours de rattrapage à Bafoulabé

Scolarisation des filles : L’association Djiguiya-Sira inscrira 800 jeunes filles à cette rentrée scolaire 2022-2023 !

Examen de fin d’année: les syndicats dénoncent le non-paiement des per diem

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct