École malienne : à Bamako, lancement du projet de réhabilitation de 2000 salles

À Bamako, c’était jeudi 22 juillet dernier, col. Assimi Goita a présidé la cérémonie de lancement d’un projet de réhabilitation de salles de classe, dans quatre-vingt-dix-neuf (99) Centres d’animation pédagogique (CAP) au Mali. 

 

Des toits dégradés, des murs lézardés, des cours comparables à des rivières, voilà l’état de dégradation de la plupart des infrastructures scolaires publiques du Mali. Des établissements qui souffrent d’un manque d’entretien depuis des années. Le président de la transition, Assimi Goita a procédé à la pose de la première pierre d’un vaste projet de réhabilitation de ces infrastructures scolaires dégradées, le jeudi dernier.

Pour un coût total de 5 milliards de francs CFA, ce vaste projet de réhabilitation concernera deux mille (2000) salles de classe, dans une vingtaine d’académies d’enseignement (A.E) et quatre-vingt-dix-neuf (99) centres d’animations pédagogiques (CAP), au Mali, selon les précisions de Mme Sidibé Dédeou Ousmane, ministre de l’Éducation nationale. Mme la ministre n’a pas manqué de préciser que le « présent projet procède naturellement de la volonté du Président de la Transition de fournir aux élèves et aux enseignants de meilleures conditions d’études et de travail ». 

Espace d’apprentissage plus sécurisé

Après le lancement des travaux, le Colonel Assimi Goita a rappelé qu’en tant que premier responsable, il est de son devoir de prendre des dispositions urgentes afin de créer des conditions idoines pour une bonne éducation des enfants maliens. Selon le président de la Transition, cela passe nécessairement par cette réhabilitation des salles de classe dégradées.

Les parents d’élèves ne sont pas restés en marge de cette cérémonie de lancement. Ils ont massivement répondu présents afin de manifester leurs soutiens aux autorités de la Transition.

Le chef de l’État a saisi l’occasion pour rassurer les acteurs ainsi que les partenaires de l’école malienne de toute son attention sur la bonne conduite de ce processus de réhabilitation des structures d’enseignement au Mali. Son ambition est de doter le Mali d’infrastructures scolaires plus descentes, afin de fournir aux enfants un espace d’apprentissage beaucoup plus sécurisé. D’où le slogan de ce projet : « La réhabilitation des établissements scolaires, gage de sécurité pour les élèves maliens. Assurer un environnement sécurisé et inclusif pour les élèves ».

Le lancement de ce projet a eu lieu au Groupe scolaire Inémassa Cissé de Niaréla, en commune II du district de Bamako.

La rédaction  

Source : Sahel Tribune

Vous allez aimer lire ces articles

Rentrée scolaire et insécurité : les écoles fermées seront-elles rouvertes ?

Au Mali, la nouvelle rentrée scolaire est-elle possible sans la synergie des enseignants ?

Universités et instituts publics du Mali : Les enseignants en grève illimitée depuis mardi

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct