Malijet.co

École malienne : Et si on décrétait une année blanche?

Depuis quasiment plus de cinq ans l’école malienne est dans la tourmente d’une crise qui s’intensifie au fil des années sans qu’on n’y trouve une solution. C’est pourquoi on se pose la question : Et si l’Etat décrétait une année blanche?


<<L’Ecole malienne est malade>> ces propos furent depuis longtemps un slogan attribué à l’école, aujourd’hui plus que jamais elle est mourante voire même agonisante.

Dans le Bras de fer que mènent le gouvernement et les syndicats des enseignants se trouve l’avenir de milliers d’enfants qui sont obligés de rester à la maison. D’un côté un gouvernement qui ne semble pas respecter ses engagements et de l’autre des enseignants revanchards qui veulent obligatoirement l’application d’une loi qui est le résultat d’un accord.

Lire aussi: bamada.net/ecole-malienne-dune-crise-a-une-autre

Chacun reste dans sa tour d’ivoire et cela ne risque pas de décanter les choses. Vu la complexité de la situation, il serait judicieux d’envisager une alternative. Et si l État décrétait une année Blanche, histoire de poser des nouvelles bases qui solidifieront mieux l’école. Inviter tous les acteurs principaux de l’éducation malienne pour une meilleure gestion.

Il est temps qu’on cesse de sauver une année académique et qu’on sauve véritablement l’avenir des enfants et de toute la nation car l’école c’est <<le socle sur lequel se construit l’avenir>>.

Il faudrait que tout le monde prenne sa responsabilité et se rende compte que l’école est le ciment de la stabilité sociale et qu’elle joue un rôle crucial dans la stabilité de l’État

malien.
Hamma.Baba.Cissé

Source: Maliactu.Info

Vous allez aimer lire ces articles

Malgré la suspension de leur grève de 20 jours : Boubou Cissé a ordonné le décompte sur les salaires des grévistes

Coronavirus : L’espoir des étudiants maliens de Wuhan

Grève des enseignants: Dr Boubou Cissé ordonne le décompte des 20 jours sur les salaires

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct