Malijet.co

Écoles : Enfin la reprise des cours !

La reprise des cours dans les établissements scolaires est effective, depuis hier, après un arrêt de travail de deux semaines, soit 336 heures, par les huit syndicats d’enseignants signataires du 15 octobre 2016. Notre équipe de reportage a fait le tour de quelques établissements pour constater de visu la situation.

Au niveau du lycée «Notre Dame du Niger», une vingtaine d’enseignants membres de la synergie avait répondu à l’appel. Ces pédagogues dispensaient leurs cours. L’administration scolaire aussi était présente. Le proviseur, le directeur des études ou censeur et le surveillant veillaient au grain. «Même dans les situations de grève, les élèves s’organisent pour faire des exercices en groupe», a expliqué Sœur Denise Kodio, proviseur du lycée «Notre Dame du Niger».
Les cours ont repris aussi à l’école fondamentale de Darsalam. Dans cet établissement, les compositions du 1er trimestre ont été organisées en décembre dernier. Mais les notes ont été retenues par les enseignants.
Selon un responsable de l’administration scolaire qui a requis l’anonymat, sur les 18 enseignants que compte l’établissement, seulement 9 étaient au rendez-vous. «La grève des enseignants a occasionné du retard dans l’exécution de nos programmes scolaires. Je déplore donc la grève déclenchée par la synergie. J’invite le gouvernement à instaurer le dialogue, mais surtout à faire des propositions concrètes», confie notre interlocuteur, estimant qu’il est nécessaire de trouver un terrain d’entente avec les syndicats d’enseignants pour sortir l’école de l’impasse et prendre en compte l’avenir de nos enfants innocents.
Ousmane Almoudou, leader syndicaliste, a rappelé que les dernières négociations avec le gouvernement datent des 12, 14 et 15 décembre 2019. Par ailleurs, il a précisé que la synergie des syndicats d’enseignants est toujours ouverte aux négociations avec le gouvernement.
En cas d’échec des négociations, la reprise des cours ne durera qu’une semaine. Autrement dit, les syndicalistes se réservent le droit de déclencher un autre débrayage de 20 jours allant du 17 février au 13 mars 2020. Un préavis de grève a été déposé dans ce sens le 28 janvier dernier.
Les syndicalistes ont programmé, pour aujourd’hui, des assemblées générales dans les établissements scolaires et une marche pacifique est prévue jeudi prochain.
«La suspension des cours prendra fin avec l’application totale et immédiate de l’article 39 de la loi n° 007 du 16 janvier 2018 portant statut du personnel enseignant des enseignements secondaire, fondamental et de l’éducation préscolaire et spéciale», a prévenu Ousmane Almoudou.
Il faut espérer que les syndicats d’enseignants et le gouvernement arrivent à s’accorder sur l’essentiel pour éviter de faire planer sur l’école la menace d’une année scolaire perturbée.

Sidi Y. WAGUÉ

Source : L’ESSOR

Vous allez aimer lire ces articles

Coronavirus et éducation : le gouvernement entend dispenser les cours aux élèves via radio, télévision, internet et autres réseaux sociaux

Éducation Nationale : Le spectre d’une année blanche plane sur le Mali

Pour faciliter l’accès aux ouvrages de qualité : L’Ucao-UUBa se dote d’une bibliothèque numérique

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct