Le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta a présidé samedi à Koulouba, la célébration de la journée mondiale de l’enseignant, a constaté l’AMAP.

 

Le thème national de la Journée mondiale de l’enseignant retenu est : « Jeunes enseignants et enseignantes, l’avenir de la profession ».

La célébration de la Journée mondiale de l’enseignant s’inscrit dans une vision globale de valorisation de la noble profession d’enseignant que beaucoup jugent comme un sacerdoce.

Le Chef de l’Etat a déclaré que  la place de l’instituteur dans la vie d’un jeune, de l’enseignant dans la vie d’un homme est capitale et qu’on ne peut donc avoir que de la reconnaissance et de la considération pour le corps enseignant.

« Il faut que nos enfants lisent parce que la lecture permet de savoir, mais aussi de se situer par rapport à d’autres », a indiqué le président Keïta qui a aussi exprimé sa détermination à apaiser les enseignants en ces termes : « ce qui vous est dû le sera ».

Le 5 octobre est consacré Journée mondiale de l’enseignant depuis 1994 par l’Organisation pour l’éducation, la science et la culture (Unesco), célébré pour la première fois dans notre pays.

La cérémonie s’est déroulée en présence du Premier ministre, Dr Boubou Cissé, des membres du gouvernement dont le ministre de l’Education, Témoré Tioulenta, des présidents des institutions, des représentants du corps diplomatique et des représentants du corps enseignant.

BD/KM

(AMAP)