Malijet.co

ÉDUCATION: Les enseignants en grève de deux semaines à partir d’aujourd’hui

À défaut d’entente autour de l’application du protocole d’accord du 8 janvier 2017 signé entre le gouvernement et le collectif des syndicats de l’éducation signataires du 15 octobre 2016, les enseignants menacent de boycotter les épreuves du 2e trimestre, si rien n’est fait.

greve arret travail

Pour ce faire, ils ont déposé un préavis de grève de 9 jours soit 216 heures, allant du lundi 13 au vendredi 17 mars et du lundi 20 au jeudi 23 mars 2017 inclus, avec rétention des notes. Ces dates coïncident avec les épreuves du 2e trimestre.

Depuis le lundi 06 mars 2017, le collectif des syndicats de l’éducation a déposé sur la table du ministre du Travail et de la Fonction publique, chargé des Relations avec les Institutions. Dans ce préavis de grève des enseignants, le mot d’ordre est unique. Il s’agit de l’application immédiate du procès-verbal de conciliation du 8 janvier 2017.

Pour rappel, un accord a été trouvé entre le gouvernement et le collectif des syndicats de l’éducation, le 8 janvier dernier, autour de plusieurs points de revendications. Notamment, l’adoption d’un statut autonome de l’enseignant ; l’harmonisation des salaires des enseignants maliens avec ceux de la sous-région ; l’augmentation de l’indemnité de responsabilité pour les enseignants des catégories A, B et C ; la généralisation du curriculum, la prise des mesures d’accompagnement pour la mise en œuvre de l’APC et la réintroduction de l’examen d’entrée en 7ème A; le respect strict des textes régissant la mutation ; l’adoption d’une carte scolaire à l’enseignement fondamental, secondaire et la construction d’écoles publiques.

Quelques mois après la signature ce procès-verbal de conciliation entre les deux parties, l’application traîne. Face à cette situation, les différents secrétaires généraux ont décidé de consulter leur base au cours d’une assemblée générale tenue le jeudi 02 mars au Pavillon des sports du Stade Omnisport Modibo Keita. Au cours de cette rencontre, il a été décidé à l’unanimité de déposer un nouveau préavis de grève pour se faire entendre.

À travers ce préavis de grève, les enseignant réclament au gouvernement de respecter son engagement. Il s’agit d’appliquer immédiatement le procès-verbal de conciliation du 8 janvier 2017. Autrement dit, donner aux enseignants le statut autonome conformément à l’accord.

En cas de non satisfaction de ses doléances, le collectif menace d’observer une grève de 9 jours soit 216 heures allant du lundi 13 au vendredi 17 mars, et du lundi 20 au jeudi 23 mars 2017 inclus avec rétention des notes.

Malheureusement, ces dates coïncident avec les épreuves du 2e trimestre. Une perturbation des compostions du 2e trimestre n’est pas à écarter.

Wassolo

Vous allez aimer lire ces articles

École malienne : La Sphère d’une année blanche plane !

Récompense de mérite : les chercheurs maliens valorisés par le MESRS

Fermeture des écoles Turques au Mali : les parents d’élèves vent debout contre la politique d’Erdogan

ORTM en direct Africable en direct