Malijet.co

Etudes Universitaires en Tunisie : l’I.H.E en mode séduction

Etre dans une université performante, c’est un autre défi que les élèves doivent relever après leur succès au baccalauréat. Tant les Universités (publiques et privées) se font légion, tant les qualités de formation restent beaucoup à désirer. C’est donc ce qu’a compris l’Institut des Hautes Etudes, une Université Tunisienne, dont les responsables ont animé, ce jeudi 15 Aout 2019 à l’Hôtel Kempesky de Bamako, une conférence de presse.

Pour les responsables de cette université en séjour dans notre pays, l’objectif de cette rencontre avec les hommes de media vise à informer les futurs universitaires maliens sur les grandes opportunités qu’offre l’I.H.E. c’était en présence du Chargé de communication de la dite Université, M. Zidi Zied, accompagné au présidium par Mounir Bouraoui, consultant, et de M. Adama N. Diarra, Directeur Général SESAME Sarl et représentant exclusif de l’I.H.E au Mali.

En effet, classé parmi les trois meilleures universités en Tunisie, l’Institut des Hautes Etudes (IHE) a une très grande renommée internationale, selon les conférenciers. A Bamako, pour une opérationséduction des futurs étudiants maliens en attente des résultats de l’Examen du Baccalauréat, les responsables de l’IHE ont rassuré, face aux hommes de medias, les qualités de leur formation.

A leur entendre, 90% de leurs étudiants sont embauchés 6 mois après leur cycle. Outre cela, l’I.H.E assure, à tous leurs étudiants, de stage de formation auprès des grandes entreprises, a affirmé dans son intervention,  le Chargé de la communication, M. Zidi Zied.  

Basé dans trois grandes villes Tunisiennes, à savoirla capitale Tunis, Sousse et Sfax, Selon le Chargé de la communication, M. Zidi Zied, l’Institut des Hautes Etudes I.H.E estégalement représenté à l’International. Plusieurs pays, dont la France, la Belgique, la Côte-d’Ivoire et le Sénégal, bénéficient, à en croire M. Zidi Zied, les qualités de la formation universitaire de l’I.H.E.

De diplômes sont attribués à plusieurs spécialisations à l’I.H.EIl s’agit entre autre de la licence : en Gestion (finance, comptabilité, management, marketing…), en Economie (monnaie, finance, banque, assurance, commerce, finance internationale…), en Droit (droit privé et public…) et enfin en informatique (informatique de gestion, informatique décisionnelle, réseaux…), lit-on dans le document.

Outre la licence, l’IHE offre aussi, selon le document,  des formations niveau Master en : finance (ingénierie financière, Risk management, financement islamique, assurance et actuariat), comptabilité, marketing (marketing et communication, marketing digital, marketing politique, marketing et commerce international, marketing évènementiel communication et web, marketing du luxe), Management ( management des ressources humaines, tourisme et hôtellerie, management de la santé et produits pharmaceutiques, entrepreneuriat et création des projets, management des affaires et stratégies, management industriel et logistique, ressources humaines business partenaires),Informatique ( sécurité des systèmes informatiques et des réseaux) et enfin Droit ( droit international humanitaire et droits de l’homme, droits des affaires).  

Prenant la parole, le représentant exclusif de l’IHE au Mali, M. Adama Diarra, qui est aussi le Directeur  Général de S.E.S.A.M.E. Sarl, a témoigné l’expertise de la formation à l’IHE. « L’IHE fournit des ressources humaines de qualité. Beaucoup de leurs étudiants travaillent un peu partout dans le monde » a laissé comprendre M. Diarra.

Aux questions des journalistesconcernant la sécurité et la prise en charge des étudiants étrangers, surtout maliens, le chargé de communication de l’IHE rassure : «  nous sommes tous africains, et nous partageons la même religion. Les incidents qui se  passent en Tunisie  sont isolés. Car les autorités  garantissent la sécurité des étudiants étrangers » a-til affirmé. Et de poursuivre : « l’Etat Tunisien subventionne la restauration dans les universités. Aussi, tous les étudiants sont assurés à la police. Mais l’hébergement des étudiants est assuré par l’IHE », a précisé M. Zidi Zied.

S’exprimant aussi sur l’insécurité des étudiants en Tunisierelayée par la presse, le consultant, M. Mounir Bouraoui, a affirmé que c’est les medias occidentaux qui enflamment plutôt les petites crises dans les pays africains : « il faut relativer les informations. Les medias européens enflamment beaucoup ce qui se passe dans les pays africains. Sinon, sur le terrain,  il y a rien de grave» a-t-il conclu.

A signaler que les responsables de l’Institut des Hautes Etudes (I.H.E), en mission dans notre pays, tiendront, ce vendredi 16 Aout 2019 à l’hôtel Kempesky de Bamako,  une journée porte-ouverte. Elle (cette journée) réunira les élèves et parents d’élèves pour une bonne sensibilisation et orientation concernant l’IHE.

Boubacar Kanouté  

 

Source: figaromali

Vous allez aimer lire ces articles

Rentrée scolaire : effervescence sur le marché des fournitures

Voyage d’études au Japon : Une expérience très enrichissante pour les journalistes africains

L’ambassadeur américain visite l’université de Ségou

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct