Malijet.co

Fondamental : Des enseignants veulent le beurre, l’argent du beurre et la fermière

Après la levée du mot d’ordre de grève des sept syndicats signataires, certains enseignants voudraient entraîner leurs collègues dans un autre mouvement jugé irraisonnable même par certains responsables syndicaux. On parle de fringale d’argent.

enseignant marche protestation manifestation foule greve police armee

Les Centres d’animation pédagogique (Cap) avaient demandé la liste des professeurs pour les évaluations de fin d’année en éducation physique et sportive (EPS) prévues pour le 2 mai. Les directeurs d’école ont démarché les professeurs concernés. Mais certains d’entre eux ont abdiqué compte tenu du mouvement de grève de leurs syndicats qui était en cours.

Les directeurs d’écoles et les Cap ont été obligés de trouver un plan “B” qui a consisté à remplacer les enseignants grévistes avant le jour “j”. Chemin faisant un accord a été conclu entre les syndicats et le gouvernement tard dans la nuit du 2 mai mettant fin à la grève.

Les enseignants, qui avaient décliné leurs participations à ces évaluations, ont aussitôt démarché les directeurs d’école pour leur participation à ces évaluations. Malheureusement, pour eux les listes étaient déjà transmises aux Cap, les D-Cap ne voulant changer quoi que ce soit.

Très en colère, ces enseignants veulent entraîner leurs collègues dans d’autres arrêts de travail pour obtenir leur insertion dans la liste des évaluateurs. C’est le cas au Cap de Yangasso, une localité située à quelques kilomètres de Bla où les sept syndicats ont envoyé une correspondance au D-Cap pour le menacer d’un arrêt de travail si leurs collègues ne sont pas “réintégrés” dans le circuit. Idem à Sikasso où un meeting était programmé à l’Académie hier lundi par les sept syndicats exigeant la prise en considération des leurs.

Une situation qui laisse planer le doute sur la sincérité et la gourmandise de ses enseignants qui veulent bénéficier les frais de l’enveloppe attribuée à l’évaluation de l’EPS sans se poser la question du devenir des examens si la grève continuait. Du reste, comment peuvent-ils s’insurger contre les D-Cap dans la mesure où ce sont eux-mêmes qui ont décidé de ne pas évaluer ?

Zou

Vous allez aimer lire ces articles

Cité universitaire de Kabala: les derniers réglages pour le rentrée

Gao : la rentrée scolaire est la préoccupation

COLLEGES HORIZON : Les Collèges de la honte et du déshonneur !

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct