Malijet.co

Gestion de la crise scolaire : L’AEEM entreprend des démarches

La Cité administrative du Mali a abrité ce samedi 22 février 2020 une rencontre entre les secrétaires généraux des facultés, des instituts et des grandes écoles de Bamako et le ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Objectif de la rencontre : la résolution de la crise qui paralyse les écoles publiques du pays.Depuis près de trois mois, les écoles publiques du Mali sont fermées en raison d’un bras de fer entre les enseignants et le gouvernement au sujet de la non-application de l’article 39 du statut autonome des enseignants.

Voulant jouer le médiateur, les secrétaires généraux de l’Association des élèves et étudiants du Mali des facultés, des instituts et grandes écoles de Bamako se sont transportés à la Cité administrative, ce samedi, afin d’échanger avec le ministre en charge du domaine, Mahamadou Famanta.

Les membres du syndicat estudiantin ont exprimé au ministre leur volonté de voir les classes des écoles publiques rouvrir sans délai à travers la résolution définitive de la crise qui paralyse l’école.

Après les discussions, le ministre de l’Éducation a d’abord mis ses hôtes dans le bain du sujet en leur expliquant surtout toutes les démarches déjà entreprises avec les syndicats enseignants pour une sortie de crise.

Les membres de l’AEEM, après avoir écouté le ministre en charge de l’éducation, ont promis de ne plus rester en marge. Ils s’engagent à joindre leur voix à celle du ministre en entreprenant toutes les démarches nécessaires pour une sortie rapide de cette situation de crise scolaire. Ce n’est pas tout, ils envisagent dans la même dynamique de rencontrer les syndicats signataires du 15 octobre 2016 afin d’écouter leur version des faits et faire la médiation pour une reprise prochaine des cours.
Rappelons que les enseignants exigent l’application de l’article 39 de leur statut autonome qui stipule : « Toute majoration des rémunérations des fonctionnaires relevant du statut général s’applique de plein droit au personnel enseignant de l’enseignement secondaire, de l’enseignement fondamental et de l’éducation préscolaire et spéciale. » Les fonctionnaires du statut général ayant reçu une majoration de 20%, les enseignants réclament l’application de la loi. Chose qui n’est pas encore faite à satisfaction. D’où tous les blocages, nous ont expliqué des représentants syndicaux.

La rédaction

Source: Journal le Pays- Mali

Vous allez aimer lire ces articles

Malgré la suspension de leur grève de 20 jours : Boubou Cissé a ordonné le décompte sur les salaires des grévistes

Coronavirus : L’espoir des étudiants maliens de Wuhan

Grève des enseignants: Dr Boubou Cissé ordonne le décompte des 20 jours sur les salaires

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct