Groupe scolaire de Samé : Bientôt une cantine scolaire

Le Groupe scolaire de Samé, créé en 1992, à l’initiative du projet «Un village, une école» par le président de la République d’alors, Alpha Oumar Konaré, compte aujourd’hui un effectif global de 3.771 élèves. Pourtant, l’établissement ne dispose pas de cantine scolaire. Pour corriger cette situation, le ministre de l’Éducation nationale, Pr Doulaye Konaté, en partenariat avec l’Union européenne (UE), a posé, il y a plus d’une semaine, la première pierre d’un lieu de repas dans cet établissement scolaire composé de 3 premiers cycles et 2 seconds cycles.

 

Pour construire cette cantine, l’État et l’UE ont mobilisé plus de 15 millions de Fcfa. L’initiative permettra aux élèves de bénéficier d’un espace pour une alimentation saine dans de bonnes conditions d’hygiène.
L’ambassadeur de l’UE, Bart Ouvry, a rappelé l’importance de l’éducation pour le développement, la stabilisation et la paix, avant de reconnaître qu’il était difficile d’aller à l’école le ventre creux. Il a soutenu que les cantines scolaires offrent une chance à tous les enfants d’aller à l’école et d’apprendre.

Le diplomate européen a aussi salué l’adoption par le gouvernement d’une loi sur l’alimentation scolaire et l’augmentation en 2019 et 2020 du budget alloué à l’alimentation scolaire et à la construction des cantines.
Quant au ministre de l’Éducation nationale, il a relevé qu’au cours de cette année, 559.079 élèves, dont 46,93% de filles, ont bénéficié de l’alimentation scolaire à travers 2.393 cantines scolaires, reparties entre les différentes régions. Sur ces cantines, le budget d’État finance 1.431 cantines scolaires avec 328.487 bénéficiaires pour un peu plus de 6 milliards de Fcfa, a précisé le Pr Doulaye Konaté. Et le chef du département en charge de l’Éducation de confirmer que le gouvernement déploie d’énormes moyens pour satisfaire les besoins en alimentation scolaire.

Durant la Transition, a annoncé le ministre, le gouvernement procédera à la construction d’au moins 50 cantines scolaires (des infrastructures modernes), comprenant chacune une cuisine, un magasin et un réfectoire au profit des élèves, notamment ceux qui sont dans les zones à insécurité alimentaire et de conflits pour contribuer. Le ministre a aussi relevé que les actions de développement de l’alimentation scolaire se poursuivront grâce à la coopération entre le gouvernement et l’UE.

La cérémonie a été marquée par la pose de la première pierre de la future cantine par le ministre de l’Éducation nationale. Une minute de silence a été observée à la mémoire de l’ex-président de la République, Amadou Toumani Touré, décédé le mardi 10 novembre en Turquie.

S. Y. W.

Source : L’ESSOR

Vous allez aimer lire ces articles

Thèse soutenue le samedi 16 janvier 2021 à la FSEG : Amadou Maïga, désormais le plus jeune Docteur en sciences économiques au Mali

Kadiolo : les autorités et les responsables scolaires préparent la rentrée

Rentrée scolaire et Covid19 : enfin on y est !

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct