Malijet.co

Interpellation du gouvernement : Les députés demandent à l’Etat de rembourser les retenues sur les salaires des enseignants

Les députés ont interpellé le gouvernement, jeudi dernier, sur la crise de l’éducation.  Ils ont fait part de leurs inquiétudes relatives aux grèves intempestives, à la détérioration du système éducatif, à la rétention des salaires des enseignants et à la menace de l’année blanche. Pour Abinou Témé, ministre de l’Education nationale, qui répondait à une question liée à sa passivité dans la crise scolaire, il a soutenu qu’il a rencontré les syndicats, les parents d’élèves, l’AMSUNEEM, l’AEEM, les députés.

Il a rappelé les 3 points de désaccords, à savoir, la prime de logement ; la relecture du décret portant allocation d’indemnités au personnel chargé des examens et concours professionnel et l’accès des enseignants fonctionnaires des collectivités territoriales aux services centraux de l’Etat. Le ministre de l’Economie et des Finances, Boubou Cissé, a souligné l’importance du montant des sommes allouées à l’Education. Le secteur de l’Education représente, a-t-il dit, 33% des dépenses courantes du gouvernement. Il a déclaré que la revendication des syndicats n’est pas budgétairement soutenable. Si les enseignants reprennent les cours, a-t-il ajouté, les retenues sur les salaires pourraient être partiellement remboursées. La ministre du Travail et de la Fonction Publique, Chargée des Relations avec les Institutions, Mme Diarra Racky Talla, a signalé que les 5 derniers préavis de grève enregistrés par son département ont causé 46 jours ouvrables d’arrêts de travail. Elle a indiqué que les trois points de désaccord ont fait l’objet de propositions qui n’ont pas été acceptées par le syndicat. Elle a réitéré les propos du ministre de l’Economie, selon lesquels, le gouvernement ne peut pas accepter les primes de logement, pour des raisons budgétaires. Mme Racky Talla a demandé aux enseignants de surseoir à leur grève, tout en continuant de négocier. Dans leur résolution, les députés ont demandé au gouvernement de tout faire pour éviter l’année blanche et de rembourser les retenues sur les salaires des enseignants.

B.D. 

Source: Canard Déchainé

Vous allez aimer lire ces articles

DOLEANCES DES ENSEIGNANTS : Nouvel échec des négociations

ACCES A L’EDUCATION : “Insécurité, un frein”

Ecole : Ce que gagnent les enseignants

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct