LANCEMENT DE LA SESSION 2020 DES EXAMENS DE FIN DE CYCLE DES ÉCOLES DE SANTE 1245 CANDIDATS POUR LES SPÉCIALITÉS SMI, SP ET TLP DE L’ACADEMIE RIVE DROITE

Cette année, ils sont environ 7 495 candidats à affronter les examens de la session 2020 de fin de cycle des Ecoles de Santé au Mali, au titre de l’année 2019-2020. Ces examens se dérouleront dans 9 centres sur l’ensemble du territoire. La cérémonie était présidée par le Secrétaire général du ministère de l’Education Nationale, M. Kinane Ag Gadeda, en présence de la présidente de l’Académie Rive Droite, Mme Touré Zaliatou Ayouba et M. Adama Traoré, directeur de centre d’examen du Lycée Progrès.

 

C’est le centre du Lycée Progrès qui a abrité le lancement de la session 2020 des examens de fin de cycle des écoles de Santé. A peu près 5696 candidats du secondaire sont appelés à compétir, et 1800 candidats pour le supérieur, dans plusieurs filières dont : la Santé Publique (SP), les Techniciens de Labo Préparation (TLP) et la Santé Maternelle et Infantile (SMI) et aussi dans la filière des sages-femmes, des laborantins. Toutes ces filières ont commencé les différentes épreuves des examens de fin d’année 2019-2020 qui débuterons par ces présents examens.

Pour Cette présente session 2020, l’effectif des candidats nationaux du niveau secondaire se chiffre à 5695 candidats, et celui du supérieur à 1 800 candidats. Avec un nombre de 8 centres, pour le secondaire dont à : (Kayes, Gao, Ségou, Sikasso, Bamako Rive Gauche, Rive Droite et Tombouctou), et 1 seul centre pour le supérieur, qui est : « le Centre Abdoulaye Diarra de Sébénikoro ».

Le Segal Kinane Ag Gadeda a profité de l’occasion pour rappeler aux parents et aux élèves du Mali que le processus de sauvetage de l’année est enclenché dans sa phase terminale maintenant, et que tout le monde doit s’apprêter à affronter les examens. Cela a été rendu possible grâce à l’accompagnement de tous les partenaires et acteurs, de premier lieu : les enseignants.

Il a aussi tenu à préciser que : « nous rappelons aux surveillants et aux élèves candidats que les instructions continuent dans le règlement intérieur et la police des examens doivent être respectés scrupuleusement. Elles s’imposent à tous pour que nous ayons des résultats crédibles et objectifs ».

L’académie de la Rive Droite abrite deux (2) centres d’examens, dont : le Lycée Progrès et le Lycée Privé Chaine Grise de Niamakoro (LCGMM), où composent 646 candidats, dans la spécialité « Santé Maternelle » (SP) et 130 candidats, dans la spécialité « Laboratoire Pharmacie (LP) ».

Pour M. Adama Traoré, Chef de division concours à l’académie Rive Droite, non moins directeur de centre d’examen du Lycée Progrès, cette année les examens commencent par ceux des techniciens de santé. Il a déclaré que son centre regroupe 729 candidats, répartis dans 25 salles, qui sont surveillés par 57 surveillants, avant d’ajouter, être secondé par 9 adjoints.

« Nous avons pris des dispositions de telle sorte que, dans chaque salle, chaque candidat est assis sur son table-banc, muni d’un masque, aussi, à l’entrée de chaque bloc, un dispositif de lavage de main, aussi des affichages ont été faits pour rappeler aux candidats que le Covid-19 existe, et qu’il faut composer avec les mesures barrières, tout au long des épreuves », a-t-il conclu.

Aïcha Cissé

NOUVEL HORIZON

Vous allez aimer lire ces articles

GAO : reprise des cours après refus des enseignants

École malienne : AEEM, fléau pour l’éducation ?

Historique de l’école malienne : A quoi ressemble-t-elle de 60 à nos jours ?

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct