LETTRE DU CEN-SNESUP AU PREMIER MINISTRE CHOGUEL KOKALLA MAÏGA : « Nous demandons d’associer les Enseignants-Chercheurs à la recherche de solutions durables à la crise multiforme dont souffre notre pays »

Le Comité Exécutif national du Syndicat national de l’enseignement du supérieur (CEN-SNESUP)  a envoyé, le 24 janvier 2022, une  lettre  au premier ministre, Choguel Kokalla Maïga. Cette lettre porte sur la  relance des travaux de la Commission de suivi des Procès verbaux de conciliation de 2021 entre le SNESUP et le Gouvernement.

Nous  avons appris avec amertume, indique la lettre,  l’embargo infligé  au Mali par la CEDEAO et l’UEMOA,  le 09 janvier 2022. Nous exprimons, ajoute la lettre,  notre  plein soutien aux autorités dans la lutte pour l’expression de la souveraineté de notre pays. Debout sur les remparts, affirment les enseignants, nous demandons  d’associer  les  Enseignants-Chercheurs  à la recherche de solutions durables à la crise multiforme dont souffre notre pays.

Toutefois, indique  la lettre, nous demandons  la relance  des travaux  de la Commission  de suivi des 04 procès verbaux de conciliation de  2021 entre le SNESUP  et le Gouvernement  pour finaliser la gestion  des revendications  en cours  qui sont: la signature de l’ordonnance sur la nouvelle grille indiciaire planchers 792  et plafonds 1752 conformément à l’article 66 du Statut des Enseignants-Chercheurs et sur l’âge de la retraite à 67 ans pour les Enseignants-Chercheurs seniors ; la prime de recherche (article 34 du Décret) ; la signature de l’arrêté d’intégration dans la Fonction Publique des 32 agents admis au test d’aptitude et  des 11 cas litigieux ;  la signature du décret fixant les modalités d’application du Statut des enseignants-Chercheurs relu pour la hiérarchisation des  Assistants et des Attachés de Recherche ; les heures supplémentaires.

Hadama B. FOFANA

Source: Le Républicain

Vous allez aimer lire ces articles

Application de l’article 39 : La proposition de 20% qui divise les syndicalistes de l’éducation

L’ÉCOLE DE SOKOLO ‘’B’’ SÉRIEUSEMENT DÉGRADÉE: PAR MANQUE D’ÉQUIPEMENTS, LES ÉLÈVES ÉTUDIENT À MÊME LE SOL

École Mamadou Lamine Diarra de Djicoroni-Para : Le cri de cœur d’un ancien élève de l’établissement

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct