Le président de la République, Ibrahim Boubacar KEITA, a procédé, le jeudi 5 juillet, à la remise d’un premier lot de 13 000 tablettes numériques aux étudiants des universités de notre pays. La cérémonie s’est déroulée à la cité universitaire de Kabala en présence de plusieurs membres du gouvernement, des autorités universitaires et des milliers d’étudiants.

Le secrétaire général du bureau de coordination de l’AEEM, Moussa NIANGALY, a apprécié cette initiative du président de la République en soulignant qu’en donnant ces tablettes aux étudiants, le président IBK concrétise l’une des plus belles actions jamais posées dans l’histoire de l’école malienne en faveur des étudiants. Ce qui lui faire dire qu’IBK incarne l’espoir de toute une génération.
Le responsable de l’AEEM a appelé à la conjugaison des efforts de toutes et de tous pour la réalisation d’une école apaisée et performante, tout en invitant ses camarades étudiants à être sobres quant à l’utilisation des PC-Tablettes. « Ces tablettes doivent être utilisées non pas pour véhiculer des mauvaises images de notre pays mais plutôt de s’en servir pour bâtir un Mali meilleur »,a-t-il insisté.
Le ministre de l’économie numérique et de la communication, Harouna Modibo TOURÉ, a affirmé que les TIC sont incontournables dans l’enseignement et que la remise de ces tablettes permettra de faire en sorte que la recherche en milieu universitaire puisse être faite dans toute sa plénitude.
Il a souligné avec fierté que cette phase pilote a été réalisée par une entreprise informatique malienne en l’occurrence YATTCO SARL.
A son tour, madame le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, a rappelé que depuis 2013 le chef de l’État a injecté 40 milliards FCFA pour renforcer les infrastructures de l’enseignement supérieur.
«Comme si cela ne suffisait pas, le chef de l’État vient de nous gratifier avec 13 000 Tablettes pour propulser les étudiants sur la toile « s’est-elle réjouie, avant d’ajouter que ces 13 000 Tablettes renforceront l’enseignement supérieur à travers des cours en ligne qui marchent actuellement dans notre pays.
Dans son intervention, le chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar KEITA, a déclaré que les jeunes sont l’avenir du pays et que nul ne sera invité au banquet de l’universel qu’il n’aura mérité.
Rappelant et reconnaissant l’excellence de Billes Gate et de son soutien à l’humanité, le chef de l’Etat a souhaité aux étudiants maliens le même destin et le même avenir. «Puisse ces ordinateurs, ces PC-tablettes que nous avons remises aujourd’hui, produire demain des Bille Gate maliens. Vous savez, rien n’est impossible et on découvre chaque jour davantage. Ce jour est un bonheur d’être ici avec vous à Kabala pour une telle cérémonie qui est pleine de sens», a-t-il ainsi déclaré.
Le président de la République a fait comprendre aux étudiants que les études, la culture, l’éducation sont un terreau incontournable, les socles à partir desquels tout le reste est possible. Il a saisi l’occasion pour citer l’exemple de Feu Ogobara DOUMBO qui est un produit de l’école malienne.
Après la remise symbolique faite par le chef de l’Etat, la remise totale des 13000 Tablettes-PC interviendra dans quelques jours dans les différentes facultés avec l’implication du ministère de l’Economie numérique et de la Communication, de l’AGEFAU et du bureau de coordination de l’AEEM.
La dotation des étudiants maliens en tablettes traduit la mise en œuvre du projet « Doniya, un étudiant un ordinateur ». Une composante de la stratégie nationale de développement du numérique baptisée « Plan Numérique 2020 », destinée à améliorer l’accès des apprenants au savoir, grâce aux technologies de l’information et de la communication. Le but est de donner aux étudiants des opportunités d’enrichir leurs connaissances et d’acquérir la meilleure formation.
La distribution de ces tablettes numérique traduit également la matérialisation de la promesse faite par le chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar KEITA, aux étudiants maliens, lors du sommet des ministres de l’enseignement supérieur francophone sur le financement du numérique, tenu à Bamako le 17 juin 2016.

PAR MODIBO KONE

Info-matin